Crytek devait dévoiler la date de sortie de Crysis Remastered cette semaine. À la place, le studio a pris la décision de repousser le jeu, en réponse à la réaction des fans face à la fuite d'une bande-annonce.

Dans le monde du jeu vidéo, les fuites ne sont pas rares et, généralement, elles agacent les éditeurs car elles gâchent des plans de communication et l’effet de surprise. Dans le cas de Crysis Remastered, c’est encore pire : une bande-annonce diffusée avant l’heure a forcé le studio Crytek à repousser la sortie, comme annoncé dans un communiqué publié le 1er juillet sur Twitter.

La nouvelle version de Crysis, jeu de tir initialement sorti en 2007 et célèbre pour ses graphismes rutilants, devait être lancée sur PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch le 23 juillet. À l’arrivée, Crytek va se laisser quelques semaines de développement supplémentaires pour répondre aux attentes des fans, profondément déçus par ce qu’ils ont vu dans le leak.

Une bande-annonce en fuite à l’origine d’un retard

«  Les fonctionnalités que vous espérez sont déjà là, mais nous voulons prendre le temps de peaufiner le jeu. Vous avez peut-être eu vent de la fuite d’hier, et nous voulons que vous sachiez : nous avons vu toutes les réactions — les bonnes comme les mauvaises — et nous les écoutons ! », explique l’entreprise. Elle va donc prendre le temps de réviser la qualité graphique, notamment sur les machines les plus puissantes.

Disponible sur YouTube, la bande-annonce à l’origine du retard laisse effectivement entrevoir un rendu peu reluisant. Il suffit de lire quelques avis pour voir que les joueurs tombent d’accord. « On dirait le Crysis original, mais avec les paramètres graphiques au plus bas », souffle un joueur dans les commentaires de cette vidéo. « J’ai vu ce jeu avec des mods… et cette version avec des mods était plus jolie que celle-ci », indique un autre. En bref, les fans s’attendaient à beaucoup mieux et Crytek n’a d’autre choix que de corriger le tir. 

Comble de cette histoire ? Pendant très longtemps, Crysis était en avance sur son temps sur PC. Il constituait même un benchmark pour savoir si sa configuration flambant neuve tenait la route. Le studio avait mis la barre tellement haut que c’est devenu un mème populaire intitulé ‘Oui, mais peut-il faire tourner Crysis ? ».

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo