Épisode prologue à la saga Alien, Alien: Covenant bénéficie d'un transfert UHD exemplaire, avec une qualité d'image d'orfèvre et une piste Atmos intelligente.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Plus de trente ans après le chef-d’œuvre Alien, le Huitième passager, Ridley Scott s’est mis en tête de raconter les secrets de l’un des extraterrestres les plus effrayants du Septième Art. Après Prometheus, le réalisateur continue de massacrer peaufiner la mythologie avec Alien : Covenant.

Loin d’avoir remporté tous les suffrages (un peu plus de 240 millions de dollars au box office mondial, contre 400 pour Prometheus), Alien : Covenant a bénéficié d’une sortie en Blu-ray UHD très soignée. On vous explique pourquoi, puisque Alien est une saga qui compte.

LE FILM

On peut dire à la fois tout et rien de cet Alien : Covenant, suite du si décrié Prometheus dans ce qui constitue un prologue à la saga culte (car oui, il fallait bien une origin story pour découvrir les secrets de la bestiole). S’éloignant du coté fable scientifique de son prédécesseur, Alien : Covenant revient — un peu — aux sources avec un argument slasher plus affirmé.

Il y a bien évidemment les élans philosophiques du personnage interprété par Michael Fassbender — le principal argument d’Alien : Covenant — au milieu d’un carnage reposant sur des bases scénaristiques très convenues (spoiler : c’est l’histoire d’une planète accueillante, en apparence seulement).

Alien : Convenant // Source : Fox

L’IMAGE : 5/5

Si sa filmographie s’est quelque peu délitée ces dernières années, Ridley Scott reste un cinéaste qui maîtrise l’esthétisme. Son Alien : Covenant repose sur une beauté plastique d’une froideur absolue, magnifiée par un Blu-ray UHD au master impeccable (même s’il n’a pas été supervisé en 4K). L’ambiance délétère, à peine rehaussée par quelques traits de lumière, se nourrit du HDR10 pour appuyer, avec fermeté et réalisme, le spectacle visuel. On est happé par cette atmosphère, surtout quand la propreté se mêle à l’horreur.

Il y a aussi toutes ces teintes métalliques, ces néons et ces écrans de contrôle qui ressortent bien davantage, avec un découpage plus affirmé des différents plans (gain en piqué, particulièrement appréciable sur les visages). Dans cet habillage baignant dans la noirceur, les blancs éclatants ressemblent à des lueurs d’espoir — si rares soient-elles.

Alien : Convenant // Source : Fox

LE SON : 5/5

En Dolby Atmos, uniquement disponible en version originale (à privilégier, dès lors), Alien : Covenant ne cherche pas à devenir un top démo. Il n’aurait, de toute façon, pas les séquences fortes pour. Néanmoins, cela ne veut pas dire que la piste n’a rien à offrir — bien au contraire. Grâce à la science du placement des différents effets, on ne manque jamais d’être surpris par un petit bruit pouvant venir de toute part (les cliquetis des structures métalliques). C’est par exemple vrai dans le vaisseau, où les petits sons de fonctionnement ne manquent pas.

En somme, Alien : Covenant joue sur les détails astucieux, plutôt que dans le spectacle total. C’est, à l’arrivée, bien davantage l’intelligence qui prime, soulignant le genre SF avec brio. Pour accompagner la très belle image, on pouvait difficilement faire mieux.

Le Blu-ray UHD d’Alien : Covenant est disponible à moins de 25 euros.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo