Un moddeur a corrigé un bug visuel de Super Mario 64, dont personne ne soupçonnait vraiment l'existence en plus de 20 ans. Il est lié à la fumée qui s'échappe de Mario quand il se brûle.

Vous n’allez certainement plus voir Super Mario 64 comme avant. La toute première aventure en 3D du plombier, sortie en 1996 sur Nintendo 64, fascine toujours autant les joueurs — et plus particulièrement la communauté des moddeurs. Dans un tweet partagé le 6 avril 2020, Ryan Bloom a fait part d’une découverte étonnante : la fumée qui émane de Mario quand il se brûle était buguée.

L’amas de pixels noirs disgracieux qui suit Mario quand il est au contact de flammes n’était a priori pas la direction artistique voulue par Nintendo. C’est ce qu’explique le moddeur zoinknoise, à l’origine d’un correctif mis en ligne le 18 mars pour la version PC de Super Mario 64 (émulation). « Ce patch corrige l’erreur en affichant proprement une texture de fumée transparente. Il n’ajoute rien, la texture était dans le ROM depuis le début », explique-t-il. 

Bug de la fumée dans Super Mario 64 : à gauche la version originale, à droite la version corrigée // Source : Twitter Ryan Bloom

Super Mario 64 était bugué pendant plus de 20 ans

« Il est désormais acté que l’effet [de la fumée] était affiché dans un mauvais format, ce qui donnait une bouillie de pixels noirs. Comme la fumée des jeux vidéo de l’époque était parfois affichée comme cela, cette erreur est passée inaperçue pendant plus de deux décennies », ajoute zoinknoise pour gonfler l’anecdote. Grâce à Ryan Bloom, on a un aperçu de l’avant et de l’après : effectivement, cela n’a plus rien à voir et Super Mario 64 est bien plus joli avec ce rendu rectifié. 

En tout cas, Super Mario 64 n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Il faut dire que les moddeurs, malgré la sévérité de Nintendo en matière de propriété intellectuelle, adorent dénicher et/ou améliorer des éléments. Ces dernières années, on a pu apprécier une version en haute définition du jeu, un mode pour jouer en vue subjective ou la possibilité de jouer à plusieurs. Et quand ce ne sont pas les créateurs qui rivalisent d’ingéniosité, les speedrunners prennent le relai pour dépoussiérer des vieux records.

Cette énième découverte liée à l’univers de Mario ne manquera pas d’ajouter toujours plus de sel à la légende. La mascotte de Nintendo, dont la toute première aventure vidéoludique fête ses 35 ans cette année, a encore sa part d’ombre. En 2017, on apprenait par exemple que le héros frappait Yoshi dans Super Mario World.

Partager sur les réseaux sociaux