Disney a fait une grosse erreur. Attention, cet article divulgâche une partie de l'intrigue.

Le dernier Star Wars de la saga Skywalker est sorti et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il divise. La critique internationale n’est pas molle sur le sujet, mettant tantôt de bonnes notes, tantôt des notes médiocres, ce qui amène le film à une moyenne de 57 % sur Rotten Tomatoes. Nous avons apprécié cette fin, même si elle aurait pu prendre le luxe de s’étendre sur deux films tant les résolutions sont nombreuses : notre critique sans spoiler est à lire ici.

La suite du texte contient des divulgâchis importants sur l’histoire de l’épisode 9, L’Ascension de Skywalker.

Divulgâchis après cette image !

Le plan qu’il ne fallait pas montrer

Quel que soit notre sentiment à la sortie du film, une chose nous a particulièrement énervés lors de notre séance : la bande-annonce d’octobre 2019 et toutes celles diffusées ensuite. Un plan avait alors particulièrement attiré l’attention : le Faucon Millenium devant une armée de vaisseaux, tous différents les uns des autres, prêts à affronter ce qui semblait être une armée de Destroyers impériaux.

La passion des fans pour les engins volants dans Star Wars avait même créé des threads complexes sur Twitter, permettant d’identifier tous ces véhicules de combat. Bref, cette confrontation à peine esquissée a été au cœur des attentes pour cette conclusion de Star Wars. Problème : elle n’a jamais lieu. Pire : le plan si iconique du trailer gâche toute la tension de la fin du film.

Car une bonne bande-annonce doit dire sans dire. J.J Abrams est d’ailleurs passé maître de la fausse piste dans ses teasings. Peut-être n’aurait-il pas dû appliquer cette recette à cette image : tout le monde voulait voir cette flotte de mercenaires en action contre la puissance du Dernier Ordre. Et pourtant, le réalisateur a choisi de ne pas insister sur les batailles de vaisseaux. La plus grande réussite visuelle du film se situe dans les échanges au sabre laser et dans l’histoire de Rey et de Kylo Ren. La composante vaisseaux spatiaux, si importante dans Star Wars, est au mieux expédiée.

Dans le film, l’image de la flotte aperçue dans le trailer est à peu près tout ce que vous aurez à vous mettre sous la dent. Pas de bataille détaillée, pas d’action de grâce de ces héros inconnus. À peine a-t-on le temps de voir quelques plans d’une seconde, avec des caméos de dernière minute, mais filmés de telle sorte qu’ils parlent à la nostalgie sans parler aux yeux. Cette bataille n’est absolument pas mise en scène comme a pu l’être l’introduction des Derniers Jedi, la bataille finale de Rogue One ou du Retour du Jedi. Elle est même moins précise et entraînante que celle qui conclut l’épisode 1.

Alors que le réalisateur avait à sa portée les ingrédients pour faire le combat le plus spectaculaire de l’histoire de la licence, notamment grâce à la physionomie si étonnante de tous ces vaisseaux alliés. Abrams a préféré bloquer tout le monde par une décharge électrique et concentrer son film sur l’assaut terrestre et le combat des chevaliers Jedi et Sith.

Ça, c’était du combat de vaisseaux // Source : Rogue One, Disney

Une déception majeure pour tout amateur ou amatrice de combats spatiaux qui se double en plus d’un spoiler magistral sur l’un des enjeux du film. Tout au long de l’histoire de l’épisode 9, une question reste posée : la Résistance a-t-elle des alliés ? L’étincelle évoquée dans les précédents films parviendra-t-elle à créer un brasier ? Les quelques vaisseaux qui lancent un assaut suicide contre la plus grande flotte jamais créée seront-ils aidés ?

Le film prend du temps pour poser ces questions et les mettre au centre des enjeux du dénouement. Mais le trailer y a répondu : oui, des milliers de vaisseaux répondront à l’appel de Lando Calrissian à bord du Faucon. Cette image gravée dans la tête des personnes ayant suivi la promotion du film détruit toute tension, car le spectateur sait déjà ce qui va se passer.

Peut-être aurait-on pardonné ce divulgâchis s’il y avait eu une bataille digne de ce nom. En l’état, Abrams et Disney ont fait une grosse erreur.

Partager sur les réseaux sociaux