Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Papayoo qui est à l'honneur.

On continue sur notre lancée, puisqu’après Keyforge la semaine passée, c’est un autre jeu composé uniquement de cartes que nous vous présentons aujourd’hui. Mais Papayoo suit un schéma beaucoup plus classique, dans la droite lignée des jeux traditionnels de plis, comme la Belote ou le Tarot. Rien à voir avec le tube de Carlos en revanche.

Papayoo est composé de quarante cartes, numérotées de 1 à 10, dans chacune des quatre couleurs Pique, Cœur, Carreau et Trèfle. Une cinquième couleur, Payoo, ajoute vingt cartes supplémentaires, numérotées de 1 à 20.

Toutes ces cartes sont distribuées équitablement entre les joueurs, et, avant que le donneur n’entame le premier pli, chacun donne entre trois et cinq cartes de son choix, selon le nombre de joueurs, à son voisin de gauche.

À tour de rôle, les autres doivent suivre la couleur demandée, sans obligatoirement monter en valeur. Si un joueur n’a aucune carte de cette couleur, il en joue une autre de son choix.

Papayoo
Des cartes… et un dé // Source : Gigamic

Le joueur ayant posé la carte de plus forte valeur de la couleur demandée, remporte le pli et en entame un nouveau, et ainsi de suite jusqu’à ce toutes les cartes aient été jouées.

Gagner un pli ne rapporte rien en soi, sauf s’il contient des cartes Payoo. Ces dernières comptent pour autant que leur valeur (un 8 vaut 8 points par exemple). Sauf que… le but du jeu est d’avoir le moins de points possible.

S’ajoute à cela le papayoo, le 7 de la couleur indiquée par un dé au début de chaque manche, et qui vaut 40 points à lui tout seul.

Les joueurs décident en début de partie quand s’arrêter, soit après un nombre de manches défini, soit dès que l’un d’eux atteint une limite de points. Suite à quoi celui d’entre eux en accumulant le moins est déclaré vainqueur.

Pourquoi c’est bien

Papayoo dépoussière avec brio les classiques jeux de plis. Il parvient à rassembler leurs principales caractéristiques, tout en proposant des règles vraiment très simples. Bien plus que la Belote ou le Tarot par exemple, pour ne citer que les deux plus connus. Avec certes une profondeur sans doute moindre, mais en contrepartie une plus grande accessibilité. Et surtout des parties vraiment fun.

Papayoo
Source : Gigamic

Car les parties de Papayoo restent rarement sérieuses : on se marre, on se chambre, on les enchaine les unes derrière les autres en additionnant les points. Le hasard y est bien évidemment présent, et il est clair qu’il faut jouer plusieurs manches pour le lisser et apprécier le jeu à sa juste valeur. C’est le candidat parfait pour organiser des petits tournois rapides et légers à l’apéro ou pendant la pause déjeuner au bureau.

Papayoo dépoussière avec brio les classiques jeux de plis

Papayoo peut se jouer jusqu’à huit joueurs, mais nous vous conseillons de vous limiter à six. Au-delà, le nombre de cartes par joueur est trop réduit, ne laissant que peu de possibilités, ce qui est un peu frustrant.

Les alternatives aux jeux de plis ou de levées traditionnels étaient légion il y a une dizaine d’années, notamment chez les auteurs et éditeurs allemands. Malheureusement, cette tendance est un peu passée de mode, et peu sont encore disponibles en boutique, comme pour notre chouchou Niet !, en rupture pour le moment. Vous pouvez également essayer Fuji Flush, très plaisant et original. Ou encore Le Roi des Nains, Kami, et Fou, des jeux que nous n’avons pas eu l’occasion d’essayer, mais pour lesquels nous avons eu de très bons échos. N’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire si vous les connaissez.

Papayoo
Les cinq « couleurs » du jeu // Source : Gigamic

Si vous aimez les jeux de plis et que vous en cherchez un facile à jouer et expliquer, sans vous prendre la tête, ou que vous souhaitez découvrir ce type de jeux de cartes, Papayoo est tout particulièrement recommandé. Règles simples, parties courtes (mais addictives, avec une tendance à les enchainer), petit prix, petite boite pour l’emmener partout, jouable de trois à six joueurs… Papayoo a tout pour devenir un classique indémodable !

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux