343 Industries avait sélectionné quelques joueurs pour tester Halo: Reach. Mais il n'a pas apprécié que la démo ait fuité.

En mars dernier, Microsoft et 343 Industries ont officialisé l’arrivée de la compilation Halo : The Master Chief Collection sur PC (via le Microsoft Store et Steam). Entre le 28 juin et le 1er juillet 2019, le studio a organisé une bêta privée permettant de jouer à un niveau de Halo : Reach. Problème ? Certains des rares chanceux ont voulu partager leur accès…

C’est peu dire que 343 Industries n’a pas apprécié la blague. Dans un post publié le 29 juin sur les forums officiels, un porte-parole a tiré la sonnette d’alarme : « Nous avons appris que le programme Halo Insider Flight a été illégalement partagé en ligne. Si vous téléchargez ou jouez à cette copie, nous pourrons bannir tous les comptes associés et vous exclure de nos initiatives. » 

Halo : Reach // Source : 343 Industries

Des joueurs trop pressés ?

343 Industries savait sans doute à quoi s’en tenir en organisant une phase de test très privée (1 000 joueurs à peine). Après tout, les épisodes canoniques de Halo sont particulièrement attendus par la communauté PC. Là, on assiste quand même à une impatience qui frôle le ridicule : pourquoi risquer gros pour jouer à un seul petit niveau ? D’autant que les joueurs triés sur le volet avaient le droit de montrer Halo : Reach sur les plateformes de streaming pour en faire profiter aux autres (aucun NDA à signer).

L’idée de 343 Industries est louable. Dans les conditions de cette bêta ultra privée, le studio explique vouloir offrir l’opportunité à la communauté de tester les versions PC des jeux Halo dans le but de recueillir des retours. L’ergonomie clavier/souris est citée par le développeur comme principal élément sur lequel travailler.

En prime, le studio s’octroie la possibilité de toucher un maximum de configurations différentes — une étape utile pour l’optimisation du moteur graphique. Sauf qu’en voyant les joueurs faire n’importe quoi, 343 Industries sera peut-être tenté de faire machine arrière sur de futures phases de test de cet acabit.

Partager sur les réseaux sociaux