Gros morceau de l'E3, Marvel's Avengers va avoir besoin de plus de présentations pour convaincre.

Maintenant que le Marvel Cinematic Universe a bouclé un grand pan de son immense projet, les aficionados de super-héros ne vont pas manquer de porter leur attention sur Marvel’s Avengers, l’adaptation éditée par Square Enix et développée par Crystal Dynamics. Après avoir redonné ses lettres de noblesse à Lara Croft avec un reboot de Tomb Raider très réussi, le studio passe à la vitesse supérieure. Attendu au tournant par une horde de fans qui ne pardonnent rien, encore moins les adaptations bas de gamme, Marvel’s Avengers était le deuxième gros morceau de la conférence E3 2019 de Square Enix (avec Final Fantasy VII Remake). Pour prolonger le plaisir, on a assisté à 30 minutes de gameplay capturées sur une PlayStation 4 Pro.

Balayons d’entrée le sujet qui fâche : oui, Marvel’s Avengers est moche, techniquement comme artistiquement. Si on peut entendre le fait que modéliser Robert Downey Jr. doit coûter excessivement cher, les artistes manquaient visiblement d’inspiration au moment de dessiner Black Widow, Hulk, Thor, Captain America et Iron Man. Comme Marvel’s Spider-Man avant lui, Marvel’s Avengers doit composer avec un character design vilain. Quant aux graphismes, ils n’invitent pas, pour le moment, à l’extase malgré la somme d’effets visuels invoqués pour mettre en exergue les pouvoirs des personnages. Il va falloir un sérieux coup de polish avant le lancement calé pour le 15 mai 2020.

Zéro hype, place au potentiel

Crystal Dynamics s’est basé sur trois piliers pour bâtir Marvel’s Avengers : la narration avec une histoire authentique (cela reste du Marvel), une portion solo qui permettra de passer d’un héros à l’autre et une composante jeu service avec la possibilité de jouer en coopération (jusqu’à quatre). Pour le moment, l’équilibre entre ces trois arguments demeure assez flou mais on peut penser qu’il y aura de plus en plus d’invités à la fête à mesure que le contenu augmentera. Sur ce point, la maison Marvel dispose d’un vivier important de talents qui ne demandent qu’à gonfler les rangs. Il est néanmoins encore trop tôt pour faire ce genre de plan sur la comète.

Pendant la présentation, on a surtout pu apprécier le gameplay de la partie combat. A priori, Marvel’s Avengers enchaînera les arènes où Thor et consorts feront parler leur puissance pour éliminer un à un des soldats ennemis s’en remettant à divers équipements pour riposter. Bien évidemment, ces premiers adversaires ne peuvent pas rivaliser face au côté super des héros, sachant que les développeurs se sont attachés à adapter au mieux les caractéristiques propres à chacun. Ainsi, Hulk est un bourrin qui peut tout casser, Black Widow est plus féline et peut tirer avec des pistolets, Iron Man n’hésite jamais à s’envoler, Captain America mise sur le corps-à-corps et son bouclier pour triompher et Thor… fait du Thor (spoiler : on pourra lancer son marteau et le faire revenir, un peu comme dans le mode Fortnite).

Marvel’s Avengers : A-Day // Source : YouTube/Marvel Entertainment

Il est assez aisé de constater que Crystal Dynamics a fait tout son possible pour proposer un gameplay varié et grisant, même s’il donne à Marvel’s Avengers des allures de beat them all criblé de QTE (action qui réclame d’appuyer sur une touche au bon moment). On a pu assister à un très long combat de boss — Black Widow contre Taskmaster –, une portion qui nous a rappelé certains passages de l’excellente trilogie Batman : Arkham (qui fait toujours office de référence dans les adaptations de cet acabit). On demande forcément à voir si les sensations sont au rendez-vous avec une manette entre les mains, sachant qu’il sera nécessaire de compenser la puissance des super-héros en les mettant face à des adversaires dignes de ce nom (pas des simples humains super-équipés).

De toute évidence, Crystal Dynamics a encore beaucoup de boulot, et pas uniquement sur l’aspect visuel, d’ici la sortie attendue sur PlayStation 4, Xbox One, Google Stadia et PC. Dans tous les cas, les ambitions sont là et on espère que la communication rassurera sur la structure et viendra lever les doutes soulevés suite à cette première approche. Pour Square Enix, Marvel’s Avengers présente des enjeux certains : si la qualité est au rendez-vous, cette adaptation viendra apporter un peu de fraîcheur à un catalogue de remakes — de RPG.

Crédit photo de la une : Square Enix

Partager sur les réseaux sociaux