Pour fêter dignement ses 25 ans, le film culte Dracula s'est offert une édition Blu-ray UHD très étonnante.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Monument du genre fantastique et relecture originale du film de vampire, Dracula est un incontournable. À l’occasion de ses 25 ans, il s’est refait une jeunesse à travers à une édition Blu-ray UHD. Un film aussi daté se justifie-t-il sur le support dernier cri ? On peut affirmer que oui tant le disque présente des arguments vraiment étonnants, pour ne pas dire inespérés.

LE FILM

Œuvre majeure dans la filmographie de Francis Ford Coppola, Dracula continue d’hypnotiser plus de 25 ans après sa sortie. Aussi effrayant que romantique, il confronte un Gary Oldman au sommet de son art et un Keanu Reeves jeune et naïf autour du célèbre mythe de Dracula. Ils sont accompagnés par un casting séduisant (Wynona Ryder, Monica Bellucci, Anthony Hopkins).

Brillamment mise en scène, nichée dans une esthétique inventive et récompensée par des Oscars mérités (meilleurs costumes, décors et montage sonore), l’adaptation du roman de Bram Stoker déconstruit l’image du monstre pour livrer le portrait d’une créature tourmentée. Si d’aucuns estiment que le film a vieilli, on répondra que, comme Dracula, il est simplement immortel.

Dracula // Source : Sony Pictures

L’IMAGE : 4/5

Basée sur un master 4K (restauration), l’édition UHD de Dracula fait un bien fou au film de Francis Ford Coppola. Bien que le gain en netteté soit négligeable (un soupçon de détails sur les visages en sus), l’image apparaît revigorée. Et le HDR n’y est pas étranger. En redonnant de l’éclat aux couleurs, il permet à Dracula de s’offrir un rendu jamais vu. Le long métrage est appuyé par des teintes plus soutenues, en témoignent les rouges flamboyants qui inondent très souvent l’écran (le sang mais aussi le costume du vampire).

Les rares sources d’éclairage gagnent aussi en puissance (parfois dans l’excès), ce qui souligne davantage leur importance dans cette production articulée autour d’une ambiance lugubre. En prime, Sony Pictures n’est pas tombé dans le piège du nettoyage trop agressif afin de préserver une granulosité exquise.

Dracula // Source : Sony Pictures

LE SON : 5/5

Qui a dit que le Dolby Atmos n’était réservé qu’aux films les plus récents ? De toute évidence, le Blu-ray UHD de Dracula fait mentir cet a priori. Dès la séquence d’introduction, on comprend que le mixage est d’une générosité inattendue. La bande originale respire en employant toutes les enceintes et le gain en immersion se fait alors vite sentir.

En plus de donner de l’ampleur aux envolées musicales, la piste Atmos — version originale uniquement — assure au passage quelques effets 3D à propos. Deux exemples surviennent assez vite : quand le prince Vlad Dracul ouvre les portes pour découvrir que sa bien aimée s’est suicidée et dans l’asile d’aliénés, où l’on entend bourdonner la mouche dans les canaux situés au-dessus. Surprenant.

Le Blu-ray UHD de Dracula est disponible sur Amazon

Partager sur les réseaux sociaux