Distingué aux Oscars, A Star is Born a quelques atouts pour justifier sa place dans une collection UHD.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Maintes fois nommé aux Oscars, A Star is Born, première réalisation de Bradley Cooper a touché des millions et des millions de spectateurs. Pour le drame musical, il est maintenant temps de transformer l’essai en s’invitant dans un maximum de foyers. Et, tant qu’à faire, avec une belle édition UHD pour finir de convaincre les derniers réfractaires.

LE FILM

Récompensé d’un Oscar pour le tube Shallow, A Star is Born est d’abord une formidable et, surtout, sincère rencontre artistique entre Bradley Cooper, mégastar d’Hollywood, et Lady Gaga, icône de la pop. Dans le costume du réalisateur, Bradley Cooper s’offre d’abord le beau rôle — la rockstar à l’ancienne alcoolique, mais irrésistible — avant de s’effacer pour livrer un vibrant hommage à la chanteuse.

En pardonnant un récit cousu de fil blanc et certains raccourcis un peu faciles, A Star is Born parvient à émouvoir par la beauté avec laquelle il marie puis confronte deux étoiles. L’une, mourante et vouée à l’oubli avec l’excuse de ses trop nombreux démons intérieurs à combattre. L’autre, filante et cachée derrière sa revanche sur la vie. Et si A Star is Born était une galaxie, Lady Gaga en serait le rayonnant soleil.

A Star is Born // Source : Warner Bros.

L’IMAGE : 4/5

Loin d’être une vitrine pour le format, A Star is Born ne démérite pas pour autant en passant par la case Blu-ray UHD. Malgré sa photographie parfois un peu brute, le film distille quelques séquences chaleureuses et bien définies. Mention spéciale aux séquences de concert, qui parviennent à être d’une lisibilité appréciable malgré les conditions compliquées (fumée, lumière).

Si certains passages apparaissent en retrait, en termes de définition, et quelques signes de pollution technique ternissent le tableau (le grain se noie parfois dans du bruit), les visages et les costumes se montrent à leur avantage. Mais c’est surtout les couleurs, valorisées par le Dolby Vision, qui sont plus vibrantes que jamais. Il suffit de voir les scènes plongées dans un éclairage rouge pour prendre conscience du gain en vivacité.

A Star is Born // Source : Warner Bros.

LE SON : 4/5

Là encore, si vous cherchez un top démo pour justifier ces nombreuses heures passées à trouver un moyen d’accrocher des enceintes au plafond, passez votre chemin. A Star is Born livre un spectacle majoritairement frontal, Dolby Atmos ou pas. Néanmoins, force est de reconnaître que la précision et l’ampleur du mixage étreignent le spectateur. Un constat qui, bien évidemment, vaut surtout pour les concerts et leur immersion à souligner.

De temps à autre, les canaux surround et plafonniers viennent travailler sur l’ambiance, dans le sillage de l’arrivée de Bradley Cooper dans le club de drag-queen lors des premières minutes du film (les applaudissements englobent la zone d’écoute). À ces qualités s’ajoutent des basses qui ronronnent sans jamais nuire à l’intelligibilité des dialogues. Un vrai modèle d’équilibre.

Le Blu-ray UHD de A Star is Born est disponible sur Amazon

Partager sur les réseaux sociaux