Impressionné par la capacité des algorithmes à créer des humains de toute pièce ? ?Ne leur confiez pas vos chats.

Mi-février 2019, le site internet ThisPersonDoesnotExist.com avait donné la preuve que des algorithmes de type GAN pouvaient s’exécuter sans mal sur une simple page web et générer des portraits d’humains très convaincants. L‘ingénieur derrière ce bidouillage qui, d’après lui, ne lui a pas pris très longtemps a laissé son projet en open source afin que tout le monde puisse développer sa propre expérience. Il ne fallait peut-être pas inclure les chats.

Les sites ThisCatDoesNotExist et TheseCatsDoNotExist, fondés sur la même base, montrent plutôt des visions de l’enfer, avec des chats déformés, mutilés, écrasés, distordus ou bien mêlés à des objets ou à des humains — quand ce n’est pas à du texte. Cette anti-preuve de concept nous rassurerait presque : avec un jeu de données pas aussi clair que des visages avec des éléments simples à rationaliser (front, nez, yeux, bouche, etc.), les algorithmes se perdent et n’arrivent pas à créer à partir de rien.

On s’aperçoit en tombant sur certaines photos que les chats pris en compte apparaissaient probablement sur des mèmes (d’où des clichés avec du texte). De même, difficile de diviser un chat complet en plusieurs parties suffisamment concrètes pour un algorithme. De même, les résultats avec des humains dont on verrait tout le corps doivent être étonnants.

Le site au pluriel est plus convaincant que le site au singulier.

On vous laisse à vos cauchemars. Merci Numerama.

 

Partager sur les réseaux sociaux