Charlie Brooker n'était pas fan de l'idée de créer un épisode interactif de Black Mirror. Puis les possibilités offertes par la plateforme ont fini par séduire le scénariste et la productrice Annabel Jones.

Charlie Brooker et Annabel Jones ont « quasiment claqué la porte » du premier rendez-vous où Netflix leur a proposé de travailler sur un épisode interactif, a expliqué le créateur de la série Black Mirror à Wired. Le magazine américain a publié ce 28 décembre une enquête sur les coulisses de la création de Bandersnatch, un épisode exclusif et inédit en son genre sur la plateforme de vidéo à la demande par abonnement.

Bandersnatch est une sorte d’épisode spécial interactif où les spectateurs sont encouragés à choisir les différentes arcs narratifs qu’ils ou elles souhaitent suivre. D’après ses créateurs, Brooker et Jones, il existe 5 grandes fins spécifique, et encore plus si compte les petites nuances. Le contenu, à la frontière entre le long-métrage et le jeu, peut durer entre 60 et 120 minutes en fonction des choix des abonnés Netflix.

Netflix veut plus de contenus interactifs

Wired raconte que l’idée de l’épisode interactif est d’abord venue de Netflix, qui depuis des années prévoit de créer des contenus sur lesquels les spectateurs peuvent avoir un impact. Au départ, la plateforme de SVOD avait commencé avec des séries pour enfant comme Les Aventures du Chat Potté. Mais Todd Yellin, chef produit chez Netflix, et Carla Engelbrecht, aujourd’hui directrice de l’innovation produit, ont toujours voulu aller plus loin.

Capture d’écran de L’épopée du Chat Potté sur Netflix

« Je crois que nous avons quasiment claqué la porte en disant ‘non’ », a ainsi confié Charlie Brooker à quelques journalistes américains dont le Hollywood Reporter, à propos de la première fois où Netflix leur a parlé d’épisode interactif, en mai 2017. « Je me suis dit que ce genre de concept était souvent très bancal, et que je ne voyais pas bien comment ça fonctionnerait avec Black Mirror.  »

Puis finalement, alors qu’il réfléchissait avec des intrigues avec Annabel Jones quelques semaines plus tard, ils ont eu l’idée de créer un épisode autour d’un héros fan du concept « dont vous êtes le héros ». « Eh merde, maintenant on va être obligés de le faire  », s’est alors dit Brooker, qui est revenu vers la plateforme avec une réponse positive.

C’est ainsi que Bandersnatch est né : un épisode à choix multiples dont les intrigues ont d’abord été dessinées par Charlie Brooker grâce au logiciel Twine qui permet de créer des « arbres » de narration, puis intégrées à un outil développé spécialement par Netflix, intitulé  Branch Manager (littéralement « gestionnaire de branches »).

Pour Brooker, créer l’épisode Bandersnatch a pris autant de temps et d’énergie que pour en faire quatre, souligne le Hollywood Reporter. Mais le résultat est bluffant : avec Annabel Jones, ils sont parvenus à retourner le genre du «  Livre Dont Vous Êtes Le Héros » pour créer un vrai univers méta, basé sur le choix, et qui remet en question la conception du libre-arbitre. Un épisode qui fera date dans l’histoire de l’audiovisuel.

À lire sur Numerama : Black Mirror Bandersnatch  : quelqu’un a déjà listé tous les arcs narratifs possibles

Partager sur les réseaux sociaux