Pour récupérer un skin exclusif à Samsung, des joueurs ont utilisé des smartphones et tablettes en démo... ce qui n'a pas vraiment plu à la marque.

Le 9 août 2018, Fortnite lançait sa bêta Android sur Samsung Galaxy. En plus d’un accès anticipé au titre d’Epic Games, les joueurs possédant un des nouveaux Samsung Note 9 ou un Galaxy Tab S4 pouvaient obtenir une tenue exclusive « Galaxy ».

Il n’en fallait pas plus pour stimuler la convoitise des joueurs. Certains se sont rendus dans des magasins pour utiliser les téléphones et tablettes de démonstration. En téléchargeant l’application sur ces modèles, ils ont obtenu le skin recherché. Samsung n’a pas goûté à cette petite fourberie.

Le skin de toutes les envies

Pour obtenir la fameuse tenue Galaxy, les joueurs Fortnite doivent télécharger l’application sur leur Galaxy Note 9 ou leur tablette Tab S4 (1,8 Go environ). Une fois connecté sur leur compte, le joueur doit compléter trois matchs avant de patienter entre 24 et 48h à l’issue desquelles il reçoit le précieux skin Galaxy. On ne peut débloquer qu’un skin par appareil.

Certains joueurs ont décidé de passer outre cette exclusivité et d’obtenir le modèle par leurs propres moyens. Les Galaxy Note 9 (1 000 €) et autres Tab S4 (699 €) laissés en exposition dans les magasins, à disposition des clients, auront fait l’affaire. Samsung n’a pas du tout apprécié le comportement et commencé à afficher des pancartes, priant ses clients de ne pas télécharger d’application sur les smartphones en exposition. La marque a également fait bloquer le téléchargement de Fortnite sur ses appareils en démo dans les magasins Samsung.

Samsung pourrait même aller plus loin en identifiant les comptes des joueurs s’étant connectés sur leurs appareils en démo. Une internaute a partagé sur Twitter un message privé du service client de Samsung qui annonce qu’il sera facile pour l’éditeur de traquer le numéro d’identifiant IMEI du smartphone qui a cherché à obtenir le skin… et bloquer cette obtention le cas échéant, même a posteriori. Nous avons contacté les développeurs de Fortnite pour une confirmation sur l’authenticité de ce message et attendons leur réponse.

Partager sur les réseaux sociaux