Le premier tournoi eSport de Fortnite a été un désastre. Il est assumé par Epic Games.

Sur la scène eSport, Fortnite a encore tout à apprendre. C’est ce qui ressort du premier tournoi organisé par Epic Games dans le cadre de ses Summer Skirmish Series, réunissant des joueurs parmi les plus talentueux et des vidéastes. Dans un communiqué officiel publié le 18 juillet 2018, le studio est revenu — en toute transparence — sur l’échec de l’événement.

Une manière pour Epic Games d’assumer ses erreurs, de pointer du doigt les soucis engendrés par ce baptême et de promettre beaucoup mieux pour la suite. « Tout ne s’est pas passé comme prévu, mais nous avons beaucoup appris à cette occasion » : le ton est donné d’entrée.

Fortnite. Epic Games

Problèmes techniques et format à revoir

En premier lieu, Epic Games a souligné les problèmes rencontrés par les serveurs pendant la compétition. Selon des détails fournis par Kotaku le 19 juillet 2018, il y a eu de nombreux ralentissements. Trois raisons peuvent les expliquer :

  • trop de joueurs en vie sur une zone restreinte (on rappelle que l’aire de jeu se réduit au fur et à mesure de la partie)
  • trop de joueurs qui sont restés connectés au mode spectateur
  • trop de structures construites.

En somme, Epic Games a mésestimé le talent des joueurs impliqués, et ces derniers ne sont pas morts suffisamment vite pour que les serveurs tiennent sur la longueur. «  Au moment où le vainqueur est normalement désigné, il restait 30 joueurs en vie en Summer Skirmish », souligne le développeur. Pour la deuxième semaine, l’organisateur fera appel à un serveur public.

Trouver l’équilibre entre compétition et spectacle

Vient ensuite le souci du format. Sur ce point, Epic Games tâtonne encore et doit trouver la bonne formule entre compétition et spectacle. C’est un réel travail d’équilibriste qui attend les développeurs puisqu’il s’agira de bien doser chaque ingrédient de l’expérience sans en supprimer aucun. « Nous tenons à conserver les valeurs et l’expérience de jeu fondamentales que tous les joueurs peuvent retrouver dans leurs propres parties. Créer des systèmes de score complexes peut se révéler confus et peu enthousiasmant si cela est trop détaché des bases du système de jeu », explique Epic Games. Sauf que, dans le même temps, il doit pousser les joueurs les plus doués à moins miser sur la prudence pour l’emporter.

En bref, il va falloir trouver des règles pour encourager les affrontements sans dénaturer Fortnite pour autant. On rappelle les ambitions eSport d’Epic Games : une Coupe du monde à 100 millions de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux