Alors qu'Amazon reste discret sur le récit qu'il compte développer dans sa future série sur Le Seigneur des anneaux, des indiscrétions laissent entendre que la première saison mettrait à l'honneur Aragorn dans ses jeunes années.

Officialisée fin novembre, la future série TV développée par Amazon dans l’univers du Seigneur des anneaux est encore nimbée de mystère. Toutefois, le site américain The One Ring dit avoir obtenu des informations de plusieurs sources concordantes sur le récit qui sera développé, au moins sur la première saison. Si elles sont confirmées, les fans retrouveront une figure familière : Aragorn.

« Nous avons eu confirmation de sources multiples que la nouvelle série d’Amazon Studios sur le Seigneur des anneaux et dotée d’un budget d’un milliard de dollars ouvrira sa première saison centrée sur Aragorn dans ses jeunes années », écrit The One Ring. Pour des raisons évidentes d’âge, l’acteur Viggo Mortensen ne pourra pas reprendre le rôle qu’il tenait dans la trilogie de Peter Jackson.

Si Amazon n’a bien entendu pas commenté ces fuites, le choix de développer un récit sur l’un des personnages les plus emblématiques de la saga littéraire de J.R.R. Tolkien est l’un des plus évidents. Comme nous l’expliquait le processeur de littérature Vincent Ferré à l’université Paris-Est Créteil, et spécialiste de l’œuvre de J.R.R. Tolkien, le passé d’Aragorn a un « potentiel très romanesque ».

Pour développer cette histoire, les scénaristes ont à disposition les appendices que l’on trouve à la fin du roman. «  Il s’agit de fragments très variés que Tolkien n’a pas forcément pu développer sur de nombreux éléments de l’univers : des cartes, des arbres généalogiques, des esquisses, des notes sur les langues des elfes, des pistes sur le passé d’Aragorn… », pointait Vincent Ferré.

Le passé d’Aragorn a un « potentiel très romanesque »

J.R.R. Tolkien n’ayant pas eu l’occasion de développer ces fragments de récit en lien avec la Terre du Milieu, les scénaristes auront la charge de combler les vides de ce qui est esquissé à la fin de l’histoire. Cela leur offrira paradoxalement plus de liberté, car Peter Jackson « devait signer l’adaptation d’un récit complet, avec un début, un milieu et une fin », faisait remarquer l’universitaire.

« Ils seront beaucoup plus libres et pourront par exemple créer de nouveaux personnages. Amazon se trouve face à un puzzle aux pièces détachées : son travail va consister à les assembler », ajoutait-il. Reste à savoir si le talent des scénaristes embauchés par le géant du net sera suffisant pour proposer une histoire dont les ressorts narratifs n’auront pas à rougir face à l’immense œuvre laissée par l’écrivain.

Partager sur les réseaux sociaux