The Darkening of Tristram est le petit nom donné par Blizzard à un nouveau mode de jeu pour Diablo 3 qui offre aux joueurs la possibilité de refaire le premier Diablo. Pour une grosse dose de nostalgie.

Cela a commencé comme un petit challenge de développeurs sans conséquence : des employés de Blizzard voulaient simplement mettre une musique de Diablo II dans Diablo 3. Et puis tout s’est enchaîné jusqu’à arriver au projet actuel : un événement annuel qui, en janvier de chaque année, permettra aux joueurs de Diablo 3 de parcourir les 16 niveaux du premier Diablo avec leur héros.

Pour les 20 ans de l’un de ses titres phares, Blizzard n’a pas fait les choses à moitié. Quand vous vous aventurerez dans ce monde rétro, vous vous retrouverez avec une interface pleine de pixel, des mouvements plus saccadés, de la musique dans une définition moindre et bien entendu, avec la barre des sorts iconique du premier titre.

diablo_3_retro_ui

d3_17anni_catacombslvls_tf_05_png_jpgcopy-0

d3_17thann_moowcowpet_tf_02_png_jpgcopy-0

d3_17thann_helllvls_tf_04_png_jpgcopy-0

d3_17thann_helllvls_tf_11_png_jpgcopy-0

Les joueurs qui s’aventurent dans ce monde au goût de nostalgie pourront trouver des objets exclusifs (comme la célèbre Pierre d’âme) en affrontant les 4 boss du premier jeu. Toute l’expérience, qui s’annonce vraiment chouette, sera gratuite pour les joueurs possédant la première extension du jeu, Reaper of Souls, sur PC (Windows et macOS), PS4 et Xbox One.

La semaine prochaine, les joueurs sur PC pourront tester ce mode nommé The Darkening of Tristram sur les serveurs de test.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !