À défaut d’avoir trouvé pour l’instant un accord avec les maisons de disques, Apple semble avoir choisi le nom de son futur service centralisé et distant. Un faisceau d’indices relevé par le site Giga OM laisse à penser qu’il sera baptisé iCloud.com. Apple aurait versé pas moins de 4,5 millions de dollars pour obtenir ce nom de domaine.

L’arrivée d’une version centralisée et distante d’iTunes se précise. Engagée dans de longues négociations avec les maisons de disques, Apple aurait jeté son dévolu sur le futur nom du service. D’après les informations obtenues par Giga OM, la firme de Cupertino aurait accepté de débourser 4,5 millions de dollars (environ 3 millions d’euros) pour obtenir le nom de domaine iCloud.com.

L’ancien propriétaire du nom de domaine, l’entreprise suédoise Xcerion, a depuis renommé son service en CloudMe.com au début du mois d’avril. Toutefois, une recherche Whois montre que le nom de domaine n’a visiblement pas encore été transmis à Apple, puisque le titulaire reste Xcerion. Si Apple est effectivement le futur propriétaire du nom de domaine, l’entreprise tient peut-être à conserver un peu de mystère.

Le projet d’un service de streaming rattaché à iTunes est évoqué depuis 2009. À cette époque, Apple avait mis la main sur Lala.com, afin de compléter son offre musicale. Le service n’avait toutefois été absorbé que six mois plus tard, en intégrant les comptes et les crédits sur iTunes. Depuis, la firme américaine essaie de rallier les maisons de disques à son projet.

Apple est engagé dans une course contre la montre, dans la mesure où Google compte aussi se lancer dans la musique en streaming. Les deux sociétés devront toutefois trouver leur place dans un secteur comptant déjà plusieurs acteurs réputés, qu’ils soient américains ou européens. Rappelons également qu’Amazon s’est lui aussi lancé dans le streaming musical et le stockage en ligne.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !