Pendant Noël, on reçoit des cadeaux. Mais ils sont parfois empoisonnés, comme c’est le cas pour certains tricheurs de Dota 2.

Nous sommes en plein dans la période de Noël, l’occasion pour faire des cadeaux à ses proches et, aussi, pour en recevoir. À ce sujet, des joueuses et des joueurs de Dota 2 ont eu une drôle de surprise en déballant ce qu’ils pensaient être un présent offert par Valve. Une mésaventure immortalisée par Mason ‘mason’ Venne, un ancien joueur-pro qui a partagé un clip le jeudi 14 décembre. On le voit se faire bannir de façon permanente en direct après avoir déballé le cadeau. Quand il a voulu relancer une partie, il n’a pas pu.

Le cadeau en question est lié à l’événement Frostivus, qui prend place du 14 décembre au 11 janvier. Il permet de récupérer des coffres qui, normalement, sont remplis de récompenses. Mais, comme on peut le voir sur la page officielle, ils peuvent tout autant cacher une sanction en cas de comportement inapproprié dans Dota 2. « Pas la peine de mentir. Le Roi Fouettard voit tout. Il a vérifié votre note de conduite deux fois, et il s’apprête à user de son terrible marteau pour bannir les comptes des vilains smurfs et infliger des pénalités aux comptes principaux associés », précise Valve, qui adore incarne le Père Fouettard.

Dota 2 // Source : Valve
Dota 2 // Source : Valve

« Cette année va être un bain de sang », annonce Valve

Intransigeant, Valve vise plus particulièrement les adeptes du « smurfing ». Cette méthode consiste notamment à créer un compte secondaire pour jouer contre des adversaires ayant un niveau inférieur, dans le seul but de les écraser. Normalement, le système de rangs vous met dans des parties équitables, avec des personnes aussi douées que vous. Écœurant pour les néophytes, le « smurfing » peut par exemple être utilisé par un créateur de contenu, qui pourra alors faire le spectacle sur Twitch en humiliant les autres. Ce que Valve veut éviter à tout prix.

L’entreprise américaine tient donc à durcir le ton, comme on peut le découvrir dans un communiqué publié le 15 décembre. Elle évoque « un bain de sang » en parlant de la chasse aux tricheurs. « Vous souvenez-vous qu’en septembre, nous avions employé les grands moyens et banni 90 000 comptes smurfs ? Nous avons depuis continué à déployer nos efforts dans la surveillance des comportements de comptes, à la fois de manière manuelle et automatique », lit-on. Et Valve ne fait plus aucun cadeau aux professionnels, qui « ont fait part de leurs comptes smurfs » pendant le gros tournoi The International.

En réponse à cette mesure drastique, plusieurs victimes ont partagé leur consternation sur Reddit. « Je n’ai aucun autre compte et cela m’arrive sur mon compte qui a plus de 10 ans, est-ce que c’est une blague ? », tente de se défendre VeryDigDong. Mason ‘mason’ Venne, lui, a demandé de la clémence à Valve, en admettant avoir utilisé un logiciel interdit un jour : « Je joue à Dota depuis 13 ans (…). Je demande une seconde chance. » Quant à Dark_Files, il se demande : « Ce n’est pas de ma faute si j’écrase tout le monde car j’étais à un rang élevé un jour. » L’ensemble de ses comptes a été banni et, a priori, il ne voit pas le problème. Ce n’est plus celui de Valve non plus.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !