Un mod permettant de changer le genre d’un personnage de Baldur’s Gate 3, ayant pour but d’hétérosexualiser une relation lesbienne, n’a pas fait un pli.

Le portail Nexus Mods permet, comme son nom l’indique, d’avoir accès à de multiples mods pour jouer différemment à ses jeux. Mais, pour les créateurs, il y a des conditions à respecter. Ce qui n’a pas été le cas de Yedlike, dont le compte a été banni le 4 décembre après avoir proposé, l’espace de quelques heures, un mod anti-LGBTQIA+ pour Baldur’s Gate 3.

« Le mod cherchait à réduire la diversité dans Baldur’s Gate 3 en prenant un couple homosexuel et en changeant le genre d’un des deux partenaires pour qu’ils soient hétérosexuels », indique le bot de Nexus Mods dans les forums officiels. Il ajoute que le site est à la fois pour la diversité et pour l’inclusivité. Il y a quelques semaines, un mod « anti-woke » pour Starfield a été interdit pour les mêmes raisons.

Dame Aylin dans Baldur's Gate 3 // Source : Capture YouTube
Dame Aylin dans Baldur’s Gate 3 // Source : Capture YouTube

Des joueurs veulent rendre Baldur’s Gate 3 moins inclusif

Le mod en question, baptisé « Ser Aylin » modifiait le genre de Dame Aylin afin qu’elle devienne une « version masculine crédible ». Outre l’apparence, il changeait aussi sa voix grâce à une intelligence artificielle. Si certains peuvent penser qu’il s’agissait d’une simple expérimentation, le but était en réalité de rendre hétérosexuelle une relation dans Baldur’s Gate 3, Dame Aylin entretenant une idylle avec Isobel. En devenant un homme, elle ne serait plus lesbienne.

Dans ce sujet publié sur Reddit le 4 décembre, on peut voir que le mod « Ser Aylin » fait partie d’un projet anti-LGBTQIA+ bien plus ambitieux, baptisé « No Alphabets ». On ne le trouvera pas sur Nexus Mods mais via des plateformes plus obscures, accessibles par une simple recherche sur Google. Sa description stipule : « Ce mod transforme tous les personnages qui ne correspondent pas aux standards médiévaux (lire : les LGBTQ) en citoyens normaux de Faerûn. » 

« Le mod ‘No Alphabets’ assure que le genre et la sexualité des personnages correspondent au statu quo médéval. Il utilise notamment la puissance de l’intelligence artificielle vocale pour modifier Aylin, deux quêtes et 13 autres personnages », peut-on également lire. Dans la liste des choses modifiées, on découvre aussi qu’on ne pourra plus sélectionner l’option non-binaire dans l’outil de création de son avatar. Dans Baldur’s Gate 3, la personnalisation est normalement très poussée pour permettre à tout un chacun d’incarner qui il veut, avec le genre qu’il veut. « No Alphabets » va à l’encontre de cette liberté offerte par les développeurs. Et certains utilisateurs vont jusqu’à demander de retirer le vitiligo, une maladie qui dépigmente la peau.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !