Le Steam Deck est une console formidable. Le produit de Valve s’appuie pourtant sur un écran LCD plutôt qu’OLED. Pourquoi ce choix ? Cela va bien au-delà de simples raisons économiques.

Tous les propriétaires de consoles, ou presque, vous le diront : le Steam Deck est une console portable incroyable — un PC « de poche » performant, capable de faire tourner un maximum de jeux dans de bonnes conditions. Les pistes d’amélioration pour cette première génération restent néanmoins présentes et, parmi elles, il y a l’écran, qui n’est pas de technologie OLED.

En toute franchise, je n’ai pas compris pourquoi Valve avait opté pour un écran LCD, quand on voit des constructeurs comme Nintendo, moins portés sur la tech, se mettre à l’OLED avec la Switch. La raison est-elle économique ? C’est bien plus technique que cela, a confirmé Pierre-Loup Griffais, qui travaille sur le Steam Deck, dans un entretien accordé à PC Gamer le 14 mars 2023.

Steam Deck // Source : Louise Audry pour Numerama
Steam Deck. // Source : Louise Audry pour Numerama

Mettre un écran OLED dans le Steam Deck est complexe

On pourrait se dire qu’il suffit de remplacer l’écran LCD actuel par un équivalent OLED, et le tour est joué. Ce serait même un levier ultra-juteux à activer pour Valve, qui pourrait proposer une version améliorée du Steam Deck en un éclair. Pierre-Loup Griffais tient à couper court à cette éventualité, puisqu’on ne change pas la technologie d’un écran aussi facilement.

« Je pense que les gens voient ça comme une évolution incrémentale et que c’est simple. Mais, en réalité, l’écran est au cœur du produit. Tout est articulé autour de lui. En fait, tout se répond quand vous parlez d’un appareil aussi petit. [Changer l’écran] serait donc un travail bien plus important que ce que les gens pensent », indique Pierre-Loup Griffais.

Concrètement, Valve a rapidement opté pour un écran LCD, pour des raisons de polyvalence. Face à une dalle OLED, dont les pixels émettent leur propre lumière, cette technologie d’affichage basée sur un rétroéclairage permet de proposer des écarts de luminosité plus importants. Ce qui est primordial pour le confort de jeu en usage nomade. Par exemple, il faut assurer une forte luminosité dans un environnement très éclairé — ce que peine à produire un écran OLED. Pierre-Loup Griffais évoque aussi d’autres arguments en faveur du LCD, comme l’opportunité de jouer plus facilement sur le taux de rafraîchissement pour préserver l’autonomie. L’OLED le permet, mais avec des configurations plus spécifiques.

Après avoir choisi la technologie LCD, Valve pouvait difficilement revenir en arrière sans repenser toute l’architecture du Steam Deck. C’est ce que l’on comprend des propos de Pierre-Loup Griffais, qui conclut : « À l’arrivée, ce n’est pas une guerre entre le LCD et l’OLED, deux technologies différentes qui n’ont rien de rédhibitoire. C’est une question de philosophie derrière tout le système, et ce qu’il y a entre l’écran et la carte mère. » Il n’empêche, on parie que le Steam Deck 2 aura un écran OLED.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.