Déjà pas aidé par plusieurs polémiques, notamment liées aux origines troubles de son créateur, Atomic Heart a été épinglé pour du contenu raciste. Le studio Mundfish s’en est excusé.

Jusqu’où s’arrêteront les polémiques liées à Atomic Heart ? Une nouvelle découverte a été repérée par Eurogamer dans un article publié le 26 février. Comme le montre ce clip partagé sur Twitch il y a une semaine, le FPS développé par Mundfish diffuse un dessin animé douteux, intitulé Nu, Pogodi! (équivalent russe de Bip Bip et Coyote ou Tom et Jerry).

Une scène précise s’articule autour d’une caricature raciste d’une personne d’origine noire — symbolisée par une statue. Entre la tenue légère composée presque uniquement de plumes, la peau très, très noire et les grosses lèvres rouges, il est difficile de ne pas bondir de son siège. Ce contenu problématique est tiré d’un épisode situé dans un musée, encore disponible sur YouTube.

L'image découverte par le streameur // Source : twitch/BombasticBlindingPhoneRickroll
L’image découverte par le streameur // Source : twitch/BombasticBlindingPhoneRickroll

Du contenu raciste dans Atomic Heart

Nu, Pogodi! raconte les aventures d’un loup mal élevé qui cherche à tout prix à capturer un lièvre, en rivalisant de moyens ingénieux — mais infructueux — pour le piéger. Même si c’est un programme dédié aux enfants (et d’ailleurs très populaire), certains éléments sont vraiment limites (un personnage de chat passe ainsi sa vie à fumer).

Alerté par la découverte de la caricature raciste, Mundfish s’est excusé pour la gêne occasionnée : « L’équipe Mundfish remercie le journaliste de PC Gamer pour l’avoir mise au courant. Nous nous excusons si l’utilisation d’un vieux cartoon ou d’une musique a causé du tort ou a été insultante. Nous allons éditer les parties en question ». Une mise à jour suffira pour retirer le contenu problématique.

En soi, diffuser un vieux dessin animé attaché à la Russie dans le but de rendre un univers plus crédible (ici une URSS dystopique) n’est pas une mauvaise idée — à condition de choisir la bonne séquence à montrer. Mais, au-delà du caractère raciste du contenu utilisé, il y a un détail historique qui ne fonctionne pas : en 1955, année où se déroule le jeu, Nu, Pogodi! n’existait pas (la diffusion a débuté en 1969). Même si Mundfish cherchait à faire un clin d’œil à celles et ceux qui connaissent le dessin animé, c’est plutôt manqué.

On rappelle qu’Atomic Heart est notamment accusé de financer la guerre en Ukraine, en raison de ses investisseurs russes (Gazprom) — le gouvernement ukrainien veut faire interdire sa vente. Il est par ailleurs pointé du doigt pour son sexisme et sa vulgarité. Le pire ? Ce n’est même pas un bon jeu, en témoigne la note de 4 sur 10, attribuée dans nos colonnes.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !