Le lancement de Gotham Knights nous a donné envie de classer les jeux Batman: Arkham, du meilleur au pire. Devinez qui est le pire ?

Batman est populaire partout, y compris dans le monde du jeu vidéo. Ces dernières années, le super-héros de DC Comics s’est épanoui dans des grosses productions développées par Rocksteady (qui travaille sur une adaptation de la Suicide Squad).

Profitant du lancement de Gotham Knights le 21 octobre sur PS5, Xbox Series S, Xbox Series X et PC, la rédaction de Numerama a concocté un classement des meilleurs jeux vidéo affiliés à la saga Batman: Arkham.

Notre classement des jeux Batman: Arkham

1 – Batman: Arkham Knight (2015)

Batman: Arkham Knight // Source : Warner Bros.
Batman: Arkham Knight. // Source : Warner Bros.

Il est un peu facile de mettre Batman: Arkham Knight au sommet du classement, puisqu’il est le dernier volet d’une trilogie qui n’a cessé de se bonifier avec le temps. Mais cette conclusion marque un vrai cap par rapport à son prédécesseur, grâce à un passage sur une nouvelle génération de console. Avec tant de puissance en plus, Batman brille de mille feux et c’est une plongée à la fois scintillante et lugubre dans les rues de Gotham. Enfin, Arkham Knight a pour lui l’introduction de la Batmobile (injustement décriée) et d’un personnage 100 % inédit.

2 – Batman: Arkham City (2011)

Batman: Arkham City // Source : Warner Bros.
Batman: Arkham City. // Source : Warner Bros.

Comme son nom l’indique, Batman: Arkham City propulse la joueuse ou le joueur dans une ville entière — un espace de jeu cinq fois plus grand que celui proposé dans Batman: Arkham Asylum. En résulte une aventure grandiose et généreuse, où Batman croisera de nombreux ennemis dans les rues (Catwoman, le Joker, le Sphinx, Double-Face, Harley Quinn, le Pingouin, Mister Freeze…). L’augmentation de l’échelle est bénéfique pour le studio Rocksteady.

3 – Batman: Arkham Asylum (2009)

Batman: Arkham Asylum // Source : Warner Bros.
Batman: Arkham Asylum. // Source : Warner Bros.

Batman: Arkham Asylum mériterait d’être sur le podiumt, ne serait-ce que pour la réussite surprenante qu’il constituait à l’époque de sa sortie. L’action se situe dans l’asile d’Arkham et ses environs, où le super-héros doit mener l’enquête, combattre des ennemis ou encore échapper à l’Épouvantail, donnant lieu à des séquences mémorables. Il introduit toutes les bases sur lesquelles ses successeurs ont travaillé, notamment le système de combat FreeFlow, qui permet de se débarrasser très rapidement d’un grand groupe d’adversaires.

4 – Batman: Arkham Origins (2013)

Batman: Arkham Origins // Source : Warner Bros.
Batman: Arkham Origins. // Source : Warner Bros.

Contrairement à Asylum, City et Knight, Origins n’est pas développé par Rocksteady. Aux manettes, on retrouve WB Games Montréal pour un prologue articulé autour d’un Batman plus inexpérimenté. Un cran en dessous des autres, Batman: Arkham Origins s’appuie quand même sur des bases suffisamment solides pour convaincre, en plus d’avoir des idées à lui (la Batcave, les phases de détective plus élaborées).

5 – Batman: Arkham Origins Blackgate (2013)

Batman: Arkham Origins Blackgate // Source : Warner Bros.
Batman: Arkham Origins Blackgate. // Source : Warner Bros.

Vous l’avez sans doute oublié. En parallèle de Batman: Arkham Origins, Warner Bros. a lancé Batman: Arkham Origins Blackgate sur 3DS et PSVita. Les événements se situent trois mois après et permettent de prolonger le plaisir avec une adaptation du gameplay aux plateformes mobiles. On passe alors à des environnements en 2,5D, ce qui implique quelques limites dans le gameplay.

6 – Gotham Knights (2022)

Gotham Knights // Source : Capture PS5
Gotham Knights. // Source : Capture PS5

À l’instar de Batman: Arkham Origins, Gotham Knights a été créé par WB Games Montréal. Pour cet opus, sorte d’héritier des Batman: Arkham, le studio choisit pour point de départ la mort de Batman. Il s’agit d’un moyen d’introduire quatre héros jouables — Batgirl, Robin, Nightwing et Red Hood — et un mode coopératif. Regrettablement, cette promesse n’est qu’un cache-misère et il n’y a pas grand-chose à retenir de ce Gotham Knights.

Bonus : Batman: Arkham VR

Batman: Arkham VR // Source : Warner Bros.
Batman: Arkham VR. // Source : Warner Bros.

Batman: Arkham VR est un jeu vidéo inclassable, dans le sens où il s’agit d’une expérience vitrine pour la réalité virtuelle. On y enfile littéralement le costume de Batman, dans le but de résoudre un mystère. Oui, il y a un côté rêve de gosse, mais les possibilités restent limitées.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.