HTTP Cat est un site absurde et loufoque qui a pour rôle d’expliquer les codes HTTP (comme l’erreur 404) avec des mèmes de chats.

Pour qui a suivi des études en informatique, les codes HTTP qui sont affichés sur le navigateur web n’ont sans doute aucun mystère. Mais pour les autres, ces combinaisons de chiffres peuvent être beaucoup plus obscures. le plus connu est certainement la fameuse « erreur 404 », qui apparaît lorsqu’une ressource (une page web, un document) n’est plus disponible.

Erreur 404 Numerama
Oups, erreur 404. // Source : Capture d’écran Numerama

Si l’erreur 404 n’a pas besoin d’être présentée, il y en a une ribambelle d’autres beaucoup plus méconnues — aussi parce qu’elles ne sont pas toujours visibles par l’internaute ou parce qu’elles surviennent rarement. Les codes qui sont de type « 2xx » indiquent par exemple que les instructions se sont bien passées. Il existe en tout cinq grandes catégories de codes.

Les codes HTTP ont déjà l’objet de beaucoup d’articles pédagogiques sur le net. Il existe aussi une page Wikipédia consacrée à ces informations. Nous avions écrit un papier sur ces codes, en utilisant une analogie avec la circulation routière. Certains indiquent que la rue est barrée. D’autres qu’elle n’existe pas ou qu’il faut emprunter une déviation, etc.

Des chats pour expliquer les codes HTTP

Dans un autre genre, il y a les erreurs HTTP expliqués avec des mèmes de chats. C’est ce que propose le site HTTP Cat, en exploitant astucieusement ces fameuses images félines pour expliquer d’un coup d’œil le sens de tel ou tel code. Un exemple ? L’erreur 404 est représentée par un chat caché sous des journaux. C’est une façon d’illustrer quand une ressource en ligne n’est pas trouvée.

Vous noterez aussi la présence de codes HTTP qui ont l’air d’être juste une farce, comme le numéro 418 — Je suis une théière. Il existe pourtant bel et bien, même s’il n’est pas vraiment utilisé. Il vient d’un document datant du 1er avril 1998, dans le cadre d’une blague. C’est comme le protocole IP over Avian Carriers, une proposition de méthode de transport du trafic IP par pigeons voyageurs

codes HTTP étonnants
Il y a aussi des codes plus atypiques. // Source : HTTP Cat

En fonction de votre maîtrise des codes HTTP, vous aurez plus ou moins de facilité à saisir le sens de chaque illustration — le message de chaque code HTTP est présent sous les images pour vous aider à les comprendre. Et vous pouvez aussi cliquer sur chaque cliché pour le voir en intégralité. Le site a été mis en place par Rogério Vicente et Tomomi Imura.

HTTP Cat n’est pas un site tout récent : il existe depuis 2015. Mais puisque nous sommes le 8 août, et que c’est à cette date que se déroule la journée internationale des chats, cela semblait une bonne occasion de dire un mot sur ce site mi-absurde mi-loufoque. Car on le sait bien : les chats sont les stars du net. Et ils sont depuis bien longtemps au cœur des mèmes qui pullulent sur le net.