Des services comme GeForce Now montrent qu’en 2022, il est désormais possible de jouer sur un smartphone ou sur un écran mobile comme si vous étiez sur un PC haut de gamme. Mais est-ce réellement le cas ? On a voulu essayer.

Jusqu’à encore récemment, il était nécessaire de posséder un PC puissant ou la dernière génération de consoles de salon pour jouer dans d’excellentes conditions. Le Cloud gaming ne date certes pas d’hier (ce type de service a bientôt vingt ans !), mais il a longtemps peiné à convaincre.

Avec ses 10 ans d’expérience, Nvidia et son service GeForce Now sont parvenus à améliorer suffisamment cette technologie pour en faire une alternative de choix aux PC et consoles classiques. Et ce, en se concentrant sur l’essentiel : la meilleure qualité graphique possible, un catalogue de jeux riches, une bonne gestion du réseau et des formules adaptées aux besoins des joueurs et joueuses.

Le Cloud gaming, c’est quoi ?

Là où un ordinateur ou une console fournit toutes les ressources à un jeu vidéo pour le faire tourner, le Cloud gaming s’appuie sur des serveurs à distance pour gérer le traitement graphique des jeux. Et sur ce terrain, Nvidia possède l’implantation mondiale la plus large grâce à sa présence de ses « SuperPods » dans plus de 80 pays. Ces serveurs « SuperPods » transmettent alors un flux vidéo aux joueurs sur l’appareil de leur choix.

Fortnite GeForce Now
Une multitude de supports. // Source : Nvidia

Eh oui, pas besoin d’acheter un nouveau smartphone, une tablette dernier cri ou un ordinateur plus performant pour profiter de GeForce Now, puisque le service tourne aussi bien sur des téléphones récents que sur des appareils qui soufflent leur cinquième bougie.

Concrètement, vous pouvez lancer n’importe quel titre récent, Control ou Cyberpunk 2077 par exemple, sur des terminaux qui en temps normal seraient bien incapables de supporter ce genre de jeu.

Le jeu partout, tout le temps

L’une des promesses du Cloud gaming est de pouvoir jouer n’importe où, sur son smartphone ou son PC portable, à condition d’avoir accès à Internet. Une promesse qui, en 2022, est devenue une réalité grâce à l’excellente couverture 4G en France ainsi que l’essor du réseau 5G.

Plus besoin d’être forcément en quête d’un débit Internet de 2 Gb/s pour jouer dans de bonnes conditions, puisque Nvidia a revu l’encodage de GeForce Now. Désormais, une connexion de 15 Mb/s suffit pour jouer à des jeux en 720p. Un débit de 25 Mb/s vous permet de profiter d’un jeu en 1080p et 60 IPS. La qualité maximale, de 1440p à 120 images par seconde, n’a besoin que d’une connexion de 35 Mb/s pour tourner convenablement. Des débits que l’on trouve habituellement dans des offres internet ADSL ou mobiles 4G. Bien entendu, un forfait fibre reste l’idéal pour profiter de la meilleure expérience de jeu en étant chez soi.

Application GeForce Now
Le menu de GeForce Now. // Source : Humanoid

Un service comme GeForce Now peut donc être aussi bien lancé dans les grandes villes que sur les routes, à bord d’un train, à la campagne, et même sur les plages. De quoi vous occuper lors de vos trajets en vacances.

L’autre force de GeForce Now est sa réduction des temps de latence. Vous ne subissez plus des décalages entre votre action et celle de votre personnage allant jusqu’à une seconde, ce qui rend votre expérience de jeu plus précise et moins frustrante. Mieux, la formule GeForce RTX 3080 propose le NVIDIA Adaptive Sync technology, une nouvelle technologie de réduction de latence qui permet de se rapprocher du temps de réponse d’une machine en local.

De beaux jeux dans la poche

Parmi les principaux reproches faits au Cloud gaming, celui de la qualité de l’image. Étant donné que tout passe par un flux vidéo, la connexion Internet a un impact significatif sur la définition. Et longtemps, le résultat était décevant, avec des imperfections graphiques notables comme une grosse pixélisation, un manque de synchronisation.

Sur GeForce Now, les artefacts et la latence sont un lointain (mauvais) souvenir. Le service de GeForce Now offre un flux vidéo qui peut atteindre une définition allant jusqu’en 1440p, avec un taux de rafraîchissement à 120 images par seconde, ou 2 160p en 60 ips. Le tout en ayant les réglages graphiques élevés.

Il est tout à fait possible de jouer à Control avec les options graphiques au maximum depuis une connexion en 4G ou, si vous avez une bonne connexion, de jouer à des jeux compétitifs comme Rocket League ou Fortnite sans avoir la différence avec un PC ou une console « en local ».

Mieux, comme c’est Nvidia qui est derrière GeForce Now, la technologie bénéficie de la puissance des cartes graphiques RTX de dernière génération. Il est donc compatible avec le ray tracing et le DLSS. Ces deux technologies de rendu permettent de simuler les reflets et la luminosité de manière réaliste, tout en améliorant la netteté de l’image.

Plus de 1 000 jeux à portée de main

Pouvoir jouer partout dans de bonnes conditions, c’est bien. Encore faut-il avoir de quoi jouer. De ce côté, GeForce Now ne déçoit pas. Le service a pris le temps d’étoffer sa ludothèque et propose désormais plus de 1 000 titres compatibles.

Des jeux que vous devriez déjà posséder. Car oui, GeForce Now va aller piocher dans vos bibliothèques Steam, Epic Games Store, GOG et Uplay pour y dénicher les jeux compatibles avec sa plateforme. Vous n’avez donc pas à racheter les jeux qui vous intéressent sur GeForce Now. De plus, tous les jeudis, NVIDIA rajoute des jeux lors des GFN Thursday.

Catatlogue GeForce Now
Un catalogue riche. // Source : Nvidia

Concernant les jeux en eux-mêmes, on trouve de tout. Des titres indés comme Enter the Gungeon ou Stardew Valley, aux AAA, tels que Control et Far Cry 6, en passant par des jeux multijoueurs, à l’instar de Fortnite et Rocket League.

Un service qui s’adapte à votre budget

L’ultime avantage de GeForce Now est qu’il ne vous force pas à grever vos économies pour jouir de son service. Nvidia a mis en place trois formules pour répondre aux différentes attentes des joueurs et des joueuses :

  • La formule gratuite permet de jouer pendant des sessions d’une heure, renouvelables avec accès par file d’attente ;
  • la formule prioritaire est à 9,99 euros par mois ou 49,99 euros pour 6 mois. Vos sessions de jeu passent de 1 heure à 6 heures, sans file d’attente. La définition grimpe jusqu’à 1080p à 60 IPS tout en étant compatible avec le ray tracing ;
  • la formule RTX 3080, à 19,99 euros par mois ou 99,99 euros pour 6 mois, s’appuie sur les cartes graphiques du même nom. Vous bénéficiez d’un flux vidéo allant jusqu’à 1440p à 120 IPS. Les sessions de jeu culminent à 8 heures d’affilée.
Abbonnement GeForce Now
Trois abonnements différents. // Source : Nvidia

Il est donc possible d’essayer gratuitement le service, afin de tester sa connexion, avant de craquer pour l’un des deux abonnements payants et plus généreux en services. Il suffit de se rendre sur le site pour s’inscrire et jouer, même depuis un navigateur.