Apple va se lancer dans la diffusion de football en direct. La firme de Cupertino a récupéré les droits de la MLS (Major League Soccer) pour 10 saisons. Petite particularité : ce deal inclut aussi les droits internationaux.

Certes, ce n’est que la MLS (Major League Soccer). Mais, après Amazon, un autre GAFA se lance dans la diffusion de football en direct. Dans un communiqué publié le 14 juin, Apple annonce qu’il a récupéré les droits de diffusion exclusive du championnat nord-américain pour les 10 saisons à venir, à partir de 2023.

Les fans de foot pourront retrouver tous les matches de cette ligue, où certaines stars passent leur pré-retraite, depuis un onglet intégré à l’application Apple TV, disponible sur une multitude d’appareils (mais toujours pas sur Android). Apple proposera une formule d’abonnement pour ne rien louper à la MLS, tandis que les membres Apple TV+ auront accès à un nombre limité de rencontres sans surcoût. Au lancement, les commentaires seront en anglais, en espagnol et en français (mais uniquement pour les matches avec des équipes canadiennes).

MLS
MLS // Source : MLS

C’est surtout un gros plus pour la MLS

La firme de Cupertino met en avant le caractère exclusif du partenariat : « Pour la première fois dans l’histoire du sport, les fans pourront accéder à tous les matchs d’une grande ligue de sport professionnel au même endroit », précise Eddy Cue, vice président du département Services d’Apple. Il est vrai que la diffusion de football est souvent une affaire complexe, négociée à l’échelle locale, nécessitant de multiplier les abonnements pour ne rien louper. En France, par exemple, la Ligue 1 est partagée entre Amazon (nouveau venu) et Canal+ (diffuseur historique). On ne connaît pas encore le prix du service MLS d’Apple, mais il sera forcément inférieur à deux abonnements distincts.

Pour la MLS, ils s’agit d’une véritable aubaine en termes d’exposition dans le monde. Apple va fournir un moyen simple de découvrir ce championnat en pleine croissance, qui est passé de 15 équipes en 2009 à 29 aujourd’hui. Et si certains peuvent douter de la légitimité du foot classique aux États-Unis (le fameux « soccer »), un tweet publié le 22 mars 2022 par le journaliste Stu Holden va les faire mentir : ils étaient plus de 75 000 spectateurs à assister au tout premier match de l’équipe située à Charlotte, en Caroline du Nord — l’une des plus grosses affluences de l’année et le signe qu’il y a un vrai intérêt pour ce championnat.

Apple, de son côté, se positionne clairement sur un marché dans lequel semble s’épanouir Amazon, un concurrent direct qui propose aussi du tennis avec Roland-Garros. On peut aussi y voir un moyen de tâter le terrain pour un plus gros morceau : la Coupe du monde 2026, organisée par les États-Unis, le Canada et le Mexique. Un GAFA va-t-il tenter de mettre la main sur sa diffusion ? Si Apple souhaite vraiment aller aussi loin, il va lui falloir multiplier les partenariats. La notoriété d’Apple TV+ n’est pas celle d’Amazon Prime Video, lui-même critiqué par les diffuseurs classiques.