Pourquoi le mot « iel » a-t-il été ajouté au dico en ligne Le Robert ? Le directeur général a répondu dans une lettre, et a apporté quelques éléments supplémentaires à Numerama sur la différence entre le dico en ligne et Le Petit Robert.

« Définir les mots qui disent le monde, c’est aider à mieux le comprendre. » C’est ainsi que Charles Bimbenet, directeur général des éditions Le Robert, conclut sa lettre publiée le 17 novembre 2021. Il y explique pourquoi le mot « iel » a intégré, cet automne, le dictionnaire en ligne Le Robert. L’objectif, avec ce texte, est de répondre aux critiques dues à cet ajout : toute une frange politique conservatrice s’en était effectivement offusquée.

Mais dans sa lettre, Charles Bimbenet met les choses au clair sur comment fonctionne un dictionnaire. Rappelant que le mot a été discuté en comité de rédaction, il explique que «  si son usage est encore relativement faible », il est cependant « en forte croissance depuis quelques mois ». La mention RARE vient rappeler, comme cela arrive parfois dans un dictionnaire, son caractère encore peu courant. Mais la présence dans le dico en ligne se justifie par l’utilité même… d’un dictionnaire : « (…) le sens du mot ‘iel’ ne se comprend pas à sa seule lecture – dans le jargon des lexicographes, on dit qu’il n’est pas ‘transparent’ –, et il nous est apparu utile de préciser son sens pour celles et ceux qui le croisent, qu’ils souhaitent l’employer ou au contraire… le rejeter ».

En clair, le dictionnaire Le Robert vient seulement jouer son rôle sociétal et littéraire le plus élémentaire en définissant un mot qui est dorénavant bel et bien présent dans le langage : expliquer, permettre de comprendre. « La mission du Robert est d’observer l’évolution d’une langue française en mouvement, diverse, et d’en rendre compte. »

Dico en ligne et Le Robert : « Deux dictionnaires différents »

La polémique est par ailleurs passée à côté de bon nombre d’autres éléments importants liés à la logique de cet ajout. L’un d’eux est que le dictionnaire en ligne du Robert est distinct du dictionnaire papier (appelé Le Petit Robert).

La fameuse page si terrible qui a mis en émoi toute une frange politique conservatrice. // Source : Capture d’écran Le Robert

Contacté par Numerama, le directeur général du Robert, Charles Bimbenet, rappelle effectivement que « ‘iel’ a été intégré il y a quelques semaines dans Dico en ligne le Robert, qui est un dictionnaire gratuit qui existe depuis 2020 ». Le Dico en ligne du Robert et Le Petit Robert (version papier) sont « deux dictionnaires différents ». Ils ne sont pas « destinés aux mêmes usages » et ont « un cahier des charges éditorial différent ».

« Nous enrichissons tout au long de l’année le Dico en ligne le Robert »

Charles Bimbenet ajoute auprès de Numerama : « Il n’y a pas de vase communiquant des mots de l’un vers l’autre, ou de principe d’entonnoir. Aujourd’hui, nous enrichissons tout au long de l’année le Dico en ligne le Robert, quand le Petit Robert est mis à jour annuellement. »

La polémique apparaît donc d’autant plus stérile qu’elle est grandement passée à côté de ce facteur déterminant distinguant deux objets éditoriaux différents du Robert — en plus d’oublier que les dictionnaires ont une politique éditoriale plutôt fluide qui consiste à ajouter, préciser, retirer des mots au fil de l’évolution du langage. Ceci dit, le débat lui-même peut aussi être vu comme une bonne chose, comme l’indique Charles Bimbenet dans sa lettre : « (…) que la controverse autour de notre langue, de son évolution et de ses usages, puisse parfois être vive, parfois houleuse, ce n’est pas nouveau, on peut même y voir un excellent signe de sa vitalité ».

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo