Les personnes âgées n’ont pas eu le droit à la moindre annonce favorable à la hausse de leur pouvoir d’achat lors de la dernière intervention de Nicolas Sarkozy sur TF1 et France 2, mais ils pourront se consoler en regardant leur petit écran. Après avoir refusé de maintenir une exonération totale de la redevance TV pour 750.000 personnes âgées de plus de 65 ans, le gouvernement et la majorité UMP commencent à faire marche arrière.

Les députés, qui poursuivent l’examen du « collectif budgétaire », ont adopté un amendement qui exonère de 50 % la redevance TV pour les personnes âgées de plus de 65 ans qui ne sont pas imposables. C’est solde. Plutôt que 116 euros, ce sont donc 58 euros par an qui seront payés par ces retraités.

« Je n’ai pas aimé que, le même jour, on supprime l' »impôt de Bourse », 280 millions rendus au monde financier, et on décide que 780 000 foyers de personnes âgées et modestes devront acquitter la redevance télévisuelle. 280 millions d’euros d’un côté, 80 millions de l’autre ! Il y a là quelque chose qui ne me paraît pas juste, et c’est pour cela que les réformes seront rejetées au lieu d’être acceptées« , avait critiqué dimanche le président du Mouvement Démocrate François Bayrou, dans un discours du congrès d’ouverture du MoDem à Villepinte. Le voilà partiellement écouté. Le Parti Socialiste, qui réclame le maintien d’une exonération totale, a voté contre l’amendement.

Hier sur France 2, le chanteur Renaud et l’animateur Laurent Ruquier ont appelé très clairement les 750.000 personnes concernées à faire dans la désobéissance civile en déclarant qu’elles ne possèdent pas de télévision. Pas sûr que le service public ait apprécié.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !