Une page Facebook a permis de retrouver le corps d'une femme, portée disparue en 2004. La police a mis en examen une suspecte.

Personne n’avait eu de nouvelles de Deborah Deans depuis 15 ans. Le corps de cette Américaine portée disparue en 2004 a finalement été retrouvé, grâce à une page Facebook spécialisée dans les cold case — de vieilles affaires non résolues et classées –, rapporte KLFY ce 28 octobre.

Deborah Elaine Deans avait disparu depuis 2004 // Source : Capture d’écran Facebook

La page Facebook en question s’appelle Fighting Crime news and Who’s Wanted. Elle compte plus de 60 000 membres et est tenue par une femme qui souhaite rester anonyme. « Ma mission est de faire le lien entre les citoyens et les forces de l’ordre, a expliqué la créatrice de la page, parce que certains citoyens ont peur de parler. Je voulais leur donner un moyen de témoigner qui soit entièrement anonyme. »

Le 20 octobre, l’internaute a publié une petite annonce, comme elle en poste tous les jours. Il s’agissait du portrait de Deborah Deans. La femme avait disparu dans l’État de Caroline du nord le 19 janvier 2004. Elle avait 29 ans et avait été aperçue pour la dernière fois dans la maison de son ancienne belle-sœur et colocataire, Kimberly H.

Une femme arrêtée

L’annonce de Fighting Crime news and Who’s Wanted précisait que toutes les informations données pour la retrouver resteraient anonymes. Un internaute a décidé de parler, après des années de silence. Il a envoyé un email à l’administratrice de la page. Il contenait de nombreuses informations et « même des détails sur ce dans quoi le corps avait été caché  ».

L’administratrice de la page a fourni ces informations a la police, qui s’est rendue sur les lieux supposés. Le corps de de Deborah Deans y a été retrouvé. D’après KLFY, il avait été enterré à l’arrière de la maison de l’ancienne belle-sœur et colocataire de la victime, Kimberly H., aujourd’hui âgée de 49 ans. Cette dernière a été placée en détention provisoire pour meurtre au premier degré. Toujours d’après le média, elle comparaîtra devant une cour de justice vendredi 1er novembre.

Ce 29 octobre, la femme qui est derrière la page Facebook dédiée aux affaires classées a écrit : « Beaucoup m’ont demandé qui avait envoyé l’information sur la localisation du corps de Deborah Deans. PERSONNE ne le saura. Pas même les forces de l’ordre. Ça reste entre moi et la personne concernée. »

Elle a précisé que les forces de l’ordre avaient donné leur accord pour conserver l’anonymat de la source. « Ils ne m’ont même pas demandé qui c’était, assure l’internaute. Le but est de résoudre un crime, pas de savoir qui l’a résolu ».

Des affaires résolues grâce aux internautes

Elle a également publié un message de remerciement d’Elaine Blevins, la mère de Deborah Deans. «  Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens, a écrit cette dernière (…) 15 ans à ressentir le manque d’un être cher, c’est très long. Nous avions tous de l’espoir, mais nous savions au fond que nous ne verrions jamais plus son sourire. »

Il existe des dizaines et des dizaines de pages Facebook, forums ou blogs dédiés à la résolution d’affaires criminelles. Elles comptent entre quelques centaines et plusieurs milliers de membres. Ensemble, ils partagent des théories sur des disparitions, meurtres ou autres crimes non résolus.

Image d’illustration. // Source : Pixabay

Ce n’est pas la première fois qu’un tel groupe aide à résoudre un mystère sur lequel la police n’avançait plus, par manque d’indices ou de moyens. En 1995 par exemple, le corps d’un jeune homme avait été retrouvé. Il était mort dans un accident de voiture. Il ne portait sur lui aucun papier d’identité, et rien qui ne puisse l’identifier. Le seul indice étaient deux tickets pour un concert de rock, qu’il avait glissé dans sa poche.

Une page Facebook créée en 2012, « Grateful Doe », et des sous-forums Reddit s’étaient intéressés à l’affaire. Il y était régulièrement publié des photos du visage reconstitué du jeune homme ou des caractéristiques permettant de le reconnaître (un tatouage par exemple). Buzzfeed, qui a détaillé l’affaire dans un long article, explique que quelqu’un a fini par reconnaître le jeune homme. Il s’agissait de Jason Callahan, disparu alors qu’il avait 18 ans. Grâce à des tests ADN réalisés en 2015, la police a pu établir que le corps retrouvé en 1995 était bien le sien. Sa mère n’avait jamais signalé sa disparition, persuadée qu’il avait fugué et ne souhaitait plus la voir.

Plus récemment, une disparition a été résolue grâce à la vue satellite de Google Maps. Un internaute y a repéré par hasard la voiture d’un homme, noyée dans un lac. Un corps s’y trouvait.

Partager sur les réseaux sociaux