Dans l'émission La grande darka ou dans un clip musical, des stars ont fait la promotion d'un site d'achat de billets d'avion. Nous avons enquêté sur cette société au mode opératoire douteux.

Mise à jour du 1er octobre 2019 : lundi 30 septembre, l’un des créateurs du site, Rayan Squaratti, s’est exprimé sur le plateau de l’émission La Grande Darka. Il a redonné des éléments contenus dans notre enquête, rappelant que la société n’était qu’une «  entreprise de courtage en aéronautique » — ce qui ne répond pas à toutes les questions pour autant. Il a indiqué qu’un seul client aurait selon lui payé un billet sur le site, un Paris-New York. Le site devait être en maintenance jusque lundi 30 à 20h. Ce mardi 1er octobre au matin, il l’est toujours. Un bandeau a également été ajouté en bas de la page d’accueil. Il stipule que « Skyline Airways poursuit en justice tout individu ayant fait ou pu faire de la diffamation publique ou privée (exemple de citation interdite : « arnaque », « escroquerie »…) ». La DGAC de son côté, a fait savoir qu’elle saisirait la direction de la répression des fraudes.

Dans des messages vocaux que nous avons pu consulter et envoyés depuis son numéro de téléphone, Rayan Squaratti se vante auprès d’un partenaire commercial que Cyril Hanouna aurait pris l’un de ses avions « pour voyager ». Son équipe nous disait pourtant vendredi n’avoir jamais effectué de vol.

Retrouvez ci-dessous l’article original, daté du vendredi 27 septembre :

Dans l’émission La Grande Darka diffusée sur la chaîne C8, une spectatrice jubile. Elle vient d’ouvrir ce 21 septembre un coffret, dans lequel repose un billet d’avion. Elle s’envole pour la Grèce, aux frais d’une entreprise partenaire. Le présentateur, Cyril Hanouna, regarde la caméra et s’en réjouit : « elle part en Grèce avec Skyline Airways, on peut les remercier ! ». Plus tard dans l’émission, il annoncera que tout le public est invité par la compagnie aérienne à ce beau voyage.

Problème : comme l’ont remarqué des internautes férus d’aviation, l’entreprise semble en fait être une entourloupe… et n’avoir aucun avion pour partir en Grèce. Nous avons mené l’enquête.

La Grande Darka s’est félicitée de ce partenariat sur Twitter. // Source : Capture d’écran Numerama / Twitter

Lustu (@LustuBlog sur Twitter) est l’un des premiers à avoir alerté sur la compagnie aérienne ce jeudi 26 septembre. Dans un thread, il explique avoir fait de troublantes découvertes concernant ce site, qu’il pensait au départ être un simple comparateur de prix de billets d’avion.

Qui est derrière ce site ?

Skyline Airways est bien une entreprise enregistrée en France depuis le 1er mars 2019, plus précisément dans le 3e arrondissement de Lyon. L’adresse postale correspond à un immeuble de plusieurs étages, dans lequel plusieurs entreprises sont présentes. Nous n’avons pas pu vérifier si des locaux de la firme y étaient bien présents.

La société est bien enregistrée. // Source : Capture d’écran Numerama / societe.com

On apprend que l’entreprise a été créée par une personne nommée Aziza Akrach. Elle vit dans la région lyonnaise. Nous avons pu retrouver son numéro personnel, mais elle n’était pas joignable pour le moment. Le numéro de l’entreprise n’était plus attribué lorsque nous l’avons tenté. Enfin, un internaute qui se fait appeler RayanInfinity sur Instagram et qui prétend être le PDG de la société a été contacté sur le réseau social, mais il n’a pour le moment pas donné suite à nos sollicitations.

Nous avions en effet bien des questions à poser au sujet de l’entreprise, que l’on a également vu en promotion auprès d’une marque de liqueurs, à la télévision ou dans le clip des chanteurs Vitaa et Slimane. On y voit un faux panneau publicitaire vantant un vol Paris-New York à seulement 186 euros.

Dans le clip de Vitaa et Slimane. // Source : Capture d’écran YouTube / Vitaa et Slimane

Le site de Skyline Airways est en « cours de maintenance » depuis plusieurs heures maintenant. Thomas, du site Flight Report, a participé à l’enquête qu’a publiée Lustu. Il nous explique au téléphone que la page d’accueil du site est soudainement devenue indisponible après qu’ils ont publié leur thread.

Le site est en maintenance. // Source : Capture d’écran Numerama / Skyline Airways

Nous avons pu accéder à certaines pages, notamment les conditions d’utilisation du site. Elles indiquent que le site serait édité par une société irlandaise, Skyline Airways Ireland Ltd.

Extrait du site de Skyline Airways. // Source : Capture d’écran Numerama

La seule trace que nous avons trouvée est une publication sur le site Everybody Wiki.

Capture d’écran Numerama

Elle indique que la société aurait été fondée en janvier 2019 par deux hommes : Ryan Squaratti et Zakaria Derenne. Ils sont derrière une autre entreprise, une agence de communication nommée Ryan& Co et basée à Lyon, Béziers et Montpellier. Le numéro indiqué sur la page de cette entreprise ne répondait pas.

Après plusieurs demandes, nous sommes parvenus à joindre « l’attaché de presse » de la société, un dénommé M. Rizzo. Le numéro avec lequel il nous a joint est le même que celui de Rayan Squaratti, qui au téléphone nous a indiqué que «  50 000 personnes utilisaient ce même téléphone, y compris des amis ».

Selon la personne que nous avons eue au bout du fil, les deux créateurs de l’entreprise, âgés de 17 et 22 ans, auraient été obligés de couper leurs moyens de communication, très inquiets des enquêtes à leur sujet.

Extrait des mentions légales de Ryan and Co // Source : Capture d’écran Numerama / Ryan and Co

Des montages en guise de photos promotionnelles

Maintenant que l’on en sait plus sur l’entreprise en elle-même, intéressons-nous à ce qu’elle propose. Sur son compte Instagram à près de 20 000 abonnés, l’on voit de jolies photos d’avion et des promesses alléchantes, comme un concours pour remporter… une agence clé en main pour représenter la marque.

Le compte Instagram compte près de 20 000 abonnés. // Source : Capture d’écran Numerama / Skyline Airways / Instagram

Le premier problème vient des photos, qui semblent être des photomontages très réussis, a remarqué un internaute, Matthieu, sur Twitter.

En effet, certaines photos semblent identiques aux photos de la compagnie AirBerlin, qui n’est plus en service. Certaines photos datent de 2008.

A gauche, des images publiées sur l’Instagram de Skyline Airways. A droite, des photos de la compagnie AirBerlin. // Source : Montage Numerama

Au téléphone, « M. Rizzo » assume ces montages. Il explique à Numerama ce qui se cacherait derrière ceci. Selon lui, Skyline Airways n’est pas une compagnie aérienne, mais une entreprise de courtage en aéronautique, qui loue des avions à des sociétés tierces.

« En fait on n’appose qu’un logo de l’entreprise et pas un habillage complet comme ceci. Il est vrai que c’est moins joli alors pour Instagram, nous avons fait des montages. » Lorsqu’on lui demande s’il ne s’agit pas d’une pratique commerciale trompeuse, il s’en défend. «  Ça ne change rien une fois qu’on est dans l’avion », assure-t-il.

Des vols qui n’existent pas

Nous avons pu accéder au site de la compagnie et tenter de réserver des billets d’avion. Voici ce que nous avons obtenu en cherchant un aller-retour Paris-New York. Tous les vols étaient complets, mais Thomas de Flight Report nous a indiqué qu’ils étaient tous complets depuis la sortie du thread Twitter de LustuBlog.

Un vol proposé sur le site. // Source : Capture d’écran Skyline Airways / Numerama

Nous avons vérifié les départs sur le site officiel des aéroports de Paris. Aucun ne correspondait au vol indiqué entre Paris et l’aéroport JFK à New York.

Les vols au départ de Paris le 27 septembre. // Source : Capture d’écran Numerama

Il en allait de même pour tous les autres vols que nous avons testés, au départ de Paris ou Marseille.

« L’attaché de presse » n’a pas souhaité nous donner les noms des sociétés à qui ils loueraient les avions, pour des raisons, dit-il, de confidentialité. Éric Héraud, porte-parole de la DGAC (Direction générale de l’aviation civile), nous explique que cela n’aurait aucun sens. « S’ils étaient vraiment courtiers, ils seraient soumis à des obligations réglementaires, dont celle de rendre publiques ces informations », nous dit-il.

En insistant un peu, on comprend qu’aucun vol n’a en fait jamais été effectué par Skyline Airways. « Il n’y a pas encore eu de vols, se justifie « M. Rizzo ». On les a mis sur notre site, car ce sont des vols qu’on prévoit de faire plus tard, pour attirer les clients, mais on ne peut pas les réserver. »

Divers éléments rendent cette défense bien fragile. Éric Héraud nous a indiqué que les programmes des vols étaient connus jusqu’au mois de mars par les autorités compétentes… et donc que tous les vols promis n’existaient et n’existeraient pas. Il pourrait s’agir de faux vols vitrine, mais des internautes disent avoir bien pu commander sur le site… et avoir été prélevés des montants.

L’un d’entre eux, Rachid, nous explique, captures d’écran à l’appui, avoir payé il y a plusieurs jours un vol Paris – New York à 317 euros. « J’ai commandé après la communication de Cyril Hanouna sur Twitter, dit-il. Je n’ai pas reçu les billets. J’ai cherché à les contacter par mail et via leur tchat. Ils m’ont fait tourner en rond en disant qu’ils étaient en maintenance et que je recevrais la confirmation par email plus tard. »

Il n’a toujours rien reçu, mais son compte en banque, lui, a bien été débité — nous avons pu consulter le document en question, que nous ne diffusons pas ici pour des raisons évidentes de confidentialité.

« M. Rizzo » maintient quant à lui qu’il s’agit de faux témoignages de personnes mal intentionnées.

On note également que sur Instagram, la firme promet des vols dès septembre, sur plusieurs publications.

Capture d’écran Instagram

Des captures d’écran montrent qu’il était bien possible de payer sur le site (ici en version mobile).

Capture d’écran Twitter / Lustublog

Enfin, sur certaines, on voit le community manager évoquer des paiements.

Capture d’écran Twitter

Une entreprise non licenciée

Pour finir, nous avons cherché à savoir si l’entreprise était enregistrée auprès des autorités compétentes. L’attaché de presse de Skyline Airways nous indique à ce propos : « Nous n’avons pas de licence, car nous n’avons pas été reconnus en tant que compagnie aérienne mais en tant que courtiers en aviation. » Il ajoute : «  Mais nous avons reçu un appel de la DGAC et de la GTA (Gendarmerie des transports aériens) le 2 septembre pour nous autoriser à exercer cette activité. »

Des stories publiées sur le site de l’entreprise. // Source : Captures d’écran Instagram / Numerama

Il n’avait aucune trace de cet appel et dit n’avoir reçu ni mail ni courrier nous permettant de vérifier cette information. Lorsque l’on évoque ce sujet avec Éric Héraud, il soupire. « Nous ne faisons jamais ça par téléphone, explique-t-il. Ils auraient reçu un courrier, avec des logos officiels apposés, de notre part. »

Il fait savoir à Numerama que ce n’est pas la première fois qu’il entend parler de cette société qui pour lui, a tout d’une entourloupe. En août, il aurait été contacté par une agence de publicité qui avait travaillé avec eux et doutait du sérieux de la firme. Il nous indique que la DGAC n’a jamais donné son accord à celle-ci et qu’il a également vérifié auprès de ses confrères irlandais, qui tiennent un discours similaire : Skyline Airways n’est nulle part dans leurs fichiers. Il ajoute qu’une enquête a été ouverte par la GTA, le 28 août et qu’elle est toujours en cours.

Erreur ou manque de vigilance ?

Le site est extrêmement professionnel et bien conçu. Tout y est, jusqu’au détail des menus disponibles durant les vols. Des offres de postes (une cinquantaine au total) étaient même publiées sur le site de petites annonces Indeed, comme on peut le voir :

Capture d’écran Numerama / Indeed

Il n’est pas rare que des influenceurs se fassent avoir par des sites douteux. Il y a quelques mois, nous publions une enquête sur le sujet, que vous pouvez relire en cliquant sur ce lien.

Le problème, c’est que sur Skyline Airways, il était visiblement bien possible de payer des billets de plusieurs centaines d’euros. Combien d’internautes l’ont fait, après l’émission de grande audience de C8 ? Il semble pour l’instant difficile de donner un chiffre précis.

Contactée, la chaîne C8 n’a pour l’instant pas donné suite à nos sollicitations. Cyril Hanouna a réagi sur son compte Twitter.

Partager sur les réseaux sociaux