La Commission européenne prépare la nouvelle phase de l'initiative WiFi4EU, qui vise à aider l'installation du Wi-Fi dans les villes qui en sont dépourvues.

La deuxième phase de l’initiative WiFi4EU  (« du Wi-Fi pour l’Union européenne »), qui consiste à distribuer des aides pour les municipalités désirant installer un accès sans fil en haut débit et gratuit dans l’espace public, approche à grands pas. Sur Twitter, les services des commissaires européens Andrus Ansip et Mariya Gabriel ont commencé à communiquer sur cette nouvelle étape.

D’ores et déjà, les communes désirant se signaler auprès de Bruxelles peuvent s’enregistrer sur la plateforme dédiée. Attention : il n’y aura pas de bons pour tout le monde. Lors de la première étape, organisée du 7 au 9 novembre, on a dénombré 13 000 candidatures, mais seuls 2 800 dossiers ont été sélectionnés — dont 224 en France (la liste est disponible à cette adresse).

Portail Wifi4EU
Le portail WiFi4EU.

Aide toujours conditionnée

Les conditions entre chaque appel ne changent pas : pour profiter de cette aide financière, il faut que la circonscription ne dispose pas déjà d’une liaison sans fil — que celle-ci soit de nature publique ou privée — pour éviter d’inutiles doublons. Par ailleurs, les villes retenues devront offrir des services Wi-Fi sécurisés, gratuits et sans publicité pendant au moins 3 ans.

Après ce deuxième appel, la Commission européenne prévoit d’en organiser encore trois, pour un budget total de 120 millions d’euros. Chaque bon a une valeur unitaire de 15 000 euros, ce qui est toutefois relativement peu par rapport aux objectifs de couverture. L’idée est d’en faire profiter entre 6 000 et 8 000 localités, avec le souci de répartir les fonds équitablement.

Partager sur les réseaux sociaux