Il n’y a pas qu’avec les infractions contre le droit d’auteur que YouTube a des difficultés de régulation. Le service de partage de vidéos de Google doit aussi composer avec le puritanisme américain, et semble parfois le faire à l’excès. YouTube a été sévèrement critiqué par un médecin sur la télévision américaine pour avoir retiré l’accès à des vidéos médicales à vocation préventive. Le docteur Chris Steele reproche à YouTube d’avoir bloqué des vidéos qui expliquaient en image comment examiner son propre corps pour détecter des signes de cancer des seins ou des testicules.

YouTube a en effet décidé d’en interdire l’accès aux membres non inscrits et à ceux qui n’ont pas au moins 18 ans. « C’est ridicule », proteste le médecin. « J’ai fait des émissions de télévision en direct qui impliquaient des examens de poitrines chez les femmes et des testicules chez les hommes, qui étaient diffusées avant 9 heures du matin », raconte-t-il. « Davantage de jeunes femmes sont désormais intéressées par des infomations sur le cancer du sein parce que Kylie Minogue a été diagnostiquée avec, et le cancer testiculaire affecte principalement les jeunes hommes », rappelle le Dr Steele. Pour lui, la censure par YouTube est un non-sens.

Plus tôt, le gouverneur de l’Utah signait une résolution pour demander au Congrès de bannir la pornographie sur Internet hors du port 80 utilisé par les navigateurs.