La Californie se dote d'une sorte de loi à la RGPD, en faisant adopter une législation plus stricte en matière de protection des données personnelles.

Les scandales à répétition autour des données personnelles et la décision de l’Union européenne de se doter d’une toute nouvelle législation avec le RGPD, semblent petit à petit pousser d’autres régions du monde à se doter d’un cadre juridique plus protecteur pour les internautes, mais aussi plus exigeant pour les entreprises qui utilisent des renseignements d’internautes.

Cela vaut aussi pour les États-Unis, un pays dont on dit pourtant qu’il a un rapport différent à la vie privée. On sait déjà qu’au niveau local, dans certains États fédérés, des législations étaient en chemin, notamment en Californie et à New York. La presse outre-Atlantique a également révélé que des consultations étaient en cours, sous l’égide de la Maison-Blanche, pour envisager une loi au niveau fédéral.

Loi passée malgré les lobbies

Les choses ont depuis pas mal évolué, en tout cas pour la Californie. Le site The Verge rapporte en effet qu’une loi a été passée en Californie, décrite par nos confrères comme l’une des plus strictes en matière de vie privée aux USA. Elle a été adoptée par chaque chambre du parlement californien et a ensuite été signée par le gouvernement de l’État, Jerry Brown.

L’on notera que cette loi a été votée dans un des États les plus technophiles des USA, en tout cas dans l’un où la concentration de grandes entreprises de la tech est la plus forte — c’est en effet en Californie que se trouve la Silicon Valley. Et sans véritable surprise, de très grands groupes ont tenté de contrer cette disposition, comme Amazon, Microsoft, Uber, Facebook, Google et certains des principaux opérateurs du pays

Partager sur les réseaux sociaux