L’UDF de François Bayrou a dévoilé ce week-end son avant-projet législatif (.pdf), qui détermine les réformes souhaitées par le parti du centre s’il remportait les élections de 2007. Au chapitre culture, l’on peut lire un appel à la mémoire de Malraux, qui « insistait à juste titre sur la nécessité d’ouvrir la culture, sous toutes ses formes, au plus grand nombre« . « Les propositions de l’UDF« , indique l’organisation, « s’inspirent de la conception d’une culture de l’ouverture, de l’émulation, et de l’échange qui contribue à construire une identité vivante, à l’opposé du repliement sur soi« . Entre autres propositions, le parti de M. Bayrou veut « trouver un meilleur équilibre entre la création artistique (qui doit être protégée) et le droit à la copie privée (pour un usage personnel ou familial)« .
Il juge « indispensable » une « évaluation indépendante de la récente loi DADVSI« , et veut définir un cadre juridique international en dehors de l’Organisation Mondiale du Commerce. Il défend enfin une TVA à 5,5 % sur tous les biens culturels. En revanche, l’UDF ne détaille pas ses propositions de réforme pour la loi DADVSI.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.