Craignant de perdre l'exclusivité de sa marque si elle devient d'usage courant, Adobe demande aux utilisateurs de ne pas utiliser "Photoshop" comme s'il s'agissait d'un nom ou d'un verbe que l'on peut utiliser pour désigner tout photomontage.

Photoshop™ est une marque commerciale et pour en préserver l'exclusivité, Adobe est obligé de faire en sorte qu'elle ne soit pas diluée dans le langage courant. Une marque qui devient un mot du langage courant et qui ne permet plus de s'assurer de l'origine du produit perd en effet son caractère distinctif. Or la sanction juridique est radicale puisqu'une marque qui devient "la désignation usuelle dans le commerce du produit ou du service" encourt la déchéance et peut donc être utilisée par n'importe quelle entreprise. C'est pour cela que les titulaires de marques se battent, parfois au risque de paraître absurdes, contre les utilisations qu'elles n'autorisent pas.

Un nouvel exemple nous vient d'Adobe. Le site io9 fait remarquer que sur son site internet, l'éditeur de logiciels de création graphique prévient qu'il ne faut pas dire "Photoshoppé", "Photoshoppeur", "un Photoshop", etc., pour désigner des images modifiées par ordinateur ou ceux qui les créent. Même s'il est toujours flatteur pour un industriel de voir que son produit est tellement connu qu'il devient un terme du langage courant (inscrit comme tel dans le Wiktionnaire), le mot Photoshop™ doit être réservé aux photos modifiées avec Adobe™ Photoshop™, et seulement elles, et sans déformation.

"Les marques ne sont pas des verbes", donc il ne faut pas dire "cette image a été photoshoppée", prévient ainsi Adobe. De même "les marques ne sont pas des noms", donc il ne faut pas dire "ce photoshop se moque du Sénateur".  L'éditeur précise même qu'il ne faut pas dire "les nouvelles fonctionnalités de Photoshop" mais "les nouvelles fonctionnalités dans Adobe™ Photoshop™", parce que les marques ne sont pas non doivent pas non plus être utilisées sous la forme possessive.

Et pour les perfectionnistes, sachez qu'il ne faut pas dire "cette image a été modifiée avec Photoshop", mais "cette image a été modifiée avec le logiciel Adobe™ Photoshop™".

Rassurez-vous cependant, ces consignes sont destinées aux professionnels qui utilisent la marque sur leurs supports de communication ou dans leurs propres produits, et Adobe n'a ni les moyens juridiques ni l'envie de poursuivre quiconque parlerait d'une "image photoshoppée" d'une star sur la couverture d'un magazine ou d'un ancien président de la République.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !