Tumblr, qui était jusqu’ici resté muet sur une possible influence russe sur sa plateforme pendant l’élection présidentielle américaine, a dit avoir réagi en supprimant 84 comptes « liés à la Russie ».

Twitter n’est pas la seule entreprise américaine présente dans l’environnement numérique à prendre des mesures radicales contre les comptes accusés d’avoir servi les intérêts de Moscou. Tumblr aussi. Dans un long billet, la plateforme de microblogging Tumblr déclare avoir supprimé 84 comptes l’automne dernier.

La raison ? Elle les accuse d’avoir mené des « campagnes étatiques de propagande et de désinformation » à l’occasion de l’élection présidentielle américaine de 2016. Ces comptes sont suspectés d’être liés à l’Internet Research Agency, un organisme proche du Kremlin et chargé de la communication (ou ici, de propagande, estime Tumblr) sur les grands réseaux sociaux.

Tumblr a donc fermé et supprimé les comptes incriminés et n’a pas manqué d’en avertir le département américain de la justice, avec qui la société collabore.

CC Perzonseo Webbyra

« À ce que l’on sache, les comptes n’ont diffusé que de la désinformation aux États-Unis et n’ont posté que du contenu organique. Nous n’avons trouvé aucun indice selon lequel ils auraient acheté de l’espace publicitaire », indique la plateforme. Cette mesure drastique a, selon ses dires, contribué à l’arrestation de treize ressortissants russes employés de cette agence, souvent décrite comme une usine à trolls en ligne.

Contrairement aux autres sociétés comme Google, Twitter ou Facebook, Tumblr était jusqu’ici resté silencieux sur une hypothétique propagande menée par l’officine russe par le biais de sa plateforme.

Ceci ne sera visiblement plus le cas : « Nous allons surveiller Tumblr pour repérer des signes de campagnes étatiques de désinformation », a annoncé l groupe, qui compte aussi sur son public en les appelant à être « conscients » de l’existence de la désinformation et de la propagande, à être « sceptiques » sur les informations qu’il lit et enfin de « vérifier » un maximum les publications.

Partager sur les réseaux sociaux