La Quadrature du Net est sauvée pour l'année 2015. Grâce à une mobilisation sans précédent provoquée par l'annonce de sa disparition, l'association a levé un total de 200 000 euros de dons, dont les trois quarts sur un seul week-end.

Mise à jour : en réalité ce sont environ 150 000 euros qui ont afflué depuis le premier appel d'urgence lancé vendredi par la Quadrature, et non 120 00 euros comme nous l'avions écrit en nous référant au compteur tel qu'il était lors de notre premier article.

C'est toujours quand un être disparaît qu'on réalise à quel point il nous était cher. Heureusement, il n'aura pas fallu la mort de la Quadrature du Net pour prendre conscience de son importance et de sa fragilité, mais presque. C'est en effet après des cris d'alarme sincères et une réelle menace de disparition à très court terme faute de financements que la Quadrature du Net a pu se sauver grâce à une mobilisation sans précédent, au grand dam de ceux qui espéraient la dissolution de leur plus fort adversaire.

Depuis vendredi où nous relations que La Quadrature du Net n'avait que 82 000 euros au compteur des dons et qu'il lui fallait réunir encore 47 000 euros supplémentaires pour boucler son budget d'ici la fin de l'année, les internautes et une partie de la presse ont fait front commun pour sauver en un temps record le vaisseau amiral de la défense des libertés numériques en France et en Europe.

Ce lundi, le compteur de la Quadrature du Net affiche près de 200 000 euros de dons, ce qui assure largement sa survie pour l'année à venir. Ce week-end, plus de 3 700 internautes supplémentaires ont effectué un don à l'association, ce qui n'avait jamais été vu.

"Maintenant nous avons une immense responsabilité", écrit Philippe Aigrain, co-fondateur de la Quadrature du Net. "Celle de vous rendre des comptes précis sur l’usage de ce que vous avez généreusement contribué, bien sûr. Mais aussi celle de faire vivre avec vous une des facettes de la reconstruction de l’univers social, culturel et humain qui est à notre portée dans un contexte politique terriblement hostile. On va essayer, avec toute l’énergie que vous nous avez transmise".

L'association a officiellement clôt son appel aux dons, et même s'il continue à en accepter, La Quadrature du Net recommande aux internautes d'être solidaire d'autres organisations qui partagent les mêmes valeurs, telles EDRi, Framasoft, APRIL, Ubuntu-fr, FFDN, reflets.info, LinuxFr, Reporters sans frontières, Les engraineurs, CECIL, CREIS-Terminal, la LDH, La FIDH, ATTAC, Amnesty, ou encore Les amis de la terre.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.