La discussion publique sur la rédaction de la licence Creative Commons version 3.0 a officiellement commencé mercredi. La fondation de Lawrence Lessig souhaite accéder aux demandes des chercheurs du MIT et du groupe Debian, pour rendre leurs projets davantage compatibles avec les termes de la licence Creative Commons. Le principal point de débat concerne la demande de Debian, qui souhaiterait assouplir l’interdiction des DRM sur les œuvres, en intégrant le principe de la « distribution parallèle ». Actuellement les CC interdisent tout DRM et ce principe autoriserait l’ajout de mesures de protection sur une œuvre en Creative Commons à condition qu’au moins une version sans DRM soit mise à la disposition du public. La fondation américaine semble avoir été convaincue par des arguments solides mais elle a pour le moment reculé face à l’opposition ferme de ses filiales internationales.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.