La semaine dernière, le centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques (CERTA)  publiait une alerte concernant les versions 9 et 10 d'Internet Explorer, le navigateur web de Microsoft. Dans l'attente d'un correctif, il était recommandé de passer à la version 11 du logiciel, d'utiliser un outil de sécurité (EMET) ou d'employer un autre navigateur web.

Mercredi, la firme de Redmond a mis en ligne un correctif provisoire (fix) qui permet, selon le CERTA, "de bloquer la majorité des attaques connues". Cependant, il est toujours recommandé, à défaut de mettre à jour vers Internet Explorer 11 ou d'utiliser un autre navigateur, d'installer EMET "afin de limiter les risques connus d'exploitation", au cas où le fix ferait défaut.