Nous avons reçu le dépliant distribué à la presse, qui détaille la campagne de communication qui sera lancée officiellement par l’Hadopi le 13 juin prochain, jusqu’à la mi-juillet. Budget : 3 millions d’euros.

Pour ce prix, l’Hadopi s’offre d’abord 3 spots de publicité qui seront diffusés sur les chaînes de télévision, dont le premier s’appelle sobrement « Ton amour m’emmerde » (vivement !). Les deux autres s’intitulent « Tue moi à gage » et « Rock Secret ». Ils seront secondés par deux spots radio de 30 secondes chacun, et une campagne web. Par ailleurs, six visuels seront diffusés dans la presse écrite et affichés dans les rues. Alors que l’Hadopi avait parlé de communication positive, c’est bien un message culpabilisant qui est véhiculé, sous la forme « Sans Hadopi, pas de [nom du gamin dont l’avenir artistique est brisé par ces salauds de pirates]« . Un message proche, dans le fond et sur la forme (les mêmes têtes dépressives), du « téléchargez-moi légalement » de 2005.

« Avec sa nouvelle campagne de communication, Hadopi cherche à faire comprendre que la création est un enjeu pour la société, et pas seulement pour ceux qui en vivent. Hadopi veut susciter des comportements solidaires et responsables en émettant un message fort« , explique la Haute Autorité. « Il s’agit de fédérer le grand public autour d’une solution collective. Ainsi la campagne promeut les usages responsables, et met en avant une solution simple pour ceux qui veulent embrasser un comportement favorisant la pérennité de la culture : la labellisation de l’offre légale. »

Ainsi le label PUR (« Promotion des Usages Responsables »), qui apparaîtra sur les sites labellisés par l’Hadopi, se veut « un signe de ralliement solide et rassurant« , « fédérateur et immédiatement reconnaissable« . Le label aura d’ailleurs son site internet, qui n’est pas encore ouvert.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !