Google Maps va améliorer l’image touristique de Rio de Janeiro. Auparavant, un journal brésilien avait reproché à l’entreprise américaine de réduire la ville à un ensemble de favelas entassés. Le patron de Google au Brésil a promis d’améliorer les cartes dans les prochains mois. Rio de Janeiro doit accueillir des évènements sportifs dans les prochaines années et de nombreux touristes sont attendus.

La misère des bidonvilles n’a jamais favorisé le tourisme. Partant de ce constat, le journal brésilien O Globo a brocardé les cartes disponibles sur Google Maps, reprochant à Google de ne présenter Rio de Janeiro que comme une mégapole ceinturée de favelas. Le quotidien estime que cette image est inexacte et dommageable pour un pays qui va prochainement accueillir d’importants évènements sportifs.

« Google n’a jamais eu l’intention de discréditer Rio de Janeiro […]. Le problème est le manque d’informations sur les cartes » s’est défendu le directeur de Google au Brésil, Felix Ximenes. La firme américaine a annoncé qu’elle corrigerait le tir au cours de l’année en actualisant les cartes de la ville. Un internaute « pourra d’abord voir l’information la plus importante, comme le nom des quartiers et […] seulement après les favelas« .

Bien que la pauvreté gangrène le plus grand pays d’Amérique Latine, les autorités cherchent à se présenter sous un meilleur jour. En effet, le pays doit accueillir la Coupe du monde de football en 2014 ainsi que les Jeux olympiques en 2016. Deuxième plus grande ville du Brésil, Rio de Janeiro sera évidemment impliquée dans l’organisation de ces deux évènements.

D’après l’AFP, il existe près d’un millier de favelas autour de Rio de Janeiro et regroupant pas moins de deux millions de personnes. C’est à peine moins que la population de Paris intra muros. Selon la municipalité, ces espaces de grande pauvreté occupent 3,8 % de son territoire. Une première pour Google, qui sera peut-être amené à réitérer des modifications ciblées en fonction des mécontentements reçus.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.