Les prochaines élections cantonales auront lieu en mars prochain. À cette occasion, le Parti pirate français lance aujourd’hui un appel à candidatures afin de se maximiser ses chances de siéger dans les conseils généraux français.

En mars 2011 auront lieu les prochaines élections cantonales françaises. Scrutin majoritaire uninominal à deux tours (le 21 mars pour le premier tour et le 27 mars pour le second tour), cette élection permettra de renouveler les conseillers généraux de la moitié des cantons français. En 2011, cela concernera donc 2 023 cantons des départements de métropole et d’outre-mer.

À cette occasion, le Parti pirate français a décidé de présenter des candidats pour participer à ces élections. Le mouvement politique a ainsi lancé ce jeudi un appel à candidatures pour multiplier ses chances de se faire représenter au sein des conseils généraux. Ce sont ces instances qui gèrent « les musées, les bibliothèques ou encore certains domaines patrimoniaux » rappelle le Parti pirate.

Dans ses domaines de prédilection, le Parti pirate annonce qu’il aura à c?ur de »lutter contre le filtrage sur les accès à Internet » dans les bibliothèques, de « protéger l’exception de copie privée« , « d’aider à l’identification des œuvres du domaine public« , de « favoriser la présence d’œuvres sur un support numérique » ou encore de « militer pour l’adoption de logiciels libres« .

Dans les autres domaines, chaque représentant du Parti pirate « se fera un devoir de pirater ou de soutenir les meilleures idées d’autres candidats, sans considération pour les couleurs politiques« . En attendant les élections, le parti va s’attaquer au développement de sa politique départementale avec les membres du mouvement qui auront accepté d’être candidats.

Depuis l’an dernier, le Parti pirate français est beaucoup plus actif dans la sphère politique. L’une de ses meilleures prestations a d’ailleurs eu lieu en 2009, lors des élections législatives partielles de la 10ème circonscription des Yvelines. Le Parti pirate avait réussi à rassembler 2,09 % des voix autour de la candidature de Maxime Rouquet. Un score honorable pour une formation encore jeune.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !