Le patron de Microsoft a vendu 49,3 millions d’actions Microsoft, mais prévient qu’il s’agit d’une opération purement financière, sans rapport avec l’avenir de la firme fondée par Bill Gates, qu’il voit toujours flamboyant. Y croit-il vraiment ?

Le timing paraît assez mal choisi. Le PDG de Microsoft Steve Ballmer a vendu la semaine dernière l’équivalent de 1,3 milliards de dollars d’actions de la firme de Redmond. Malgré l’importance de la somme, il s’agit seulement d’environ 12 % de son portefeuille, dont il compte encore vendre une partie dans les prochaines semaines. Ballmer possède toujours 359 millions d’actions, soit 4,2 % de la société, derrière Bill Gates qui possède encore 7,2 % de la société qu’il a fondée.

Mais l’opération financière – une première pour Ballmer depuis 7 ans – a de quoi alerter les marchés. Le mois dernier Microsoft avait dû se défendre après la publication d’un article alarmiste de CNN Money qui estimait la firme sur le déclin, parce que « Microsoft a été en retard sur toutes les technologies modernes cruciales comme le téléphone mobile, la recherche, le jeu ou les tablettes style iPad« . En vendant quelques semaines plus tard ses actions, Steve Ballmer ne fait rien pour leur donner tort.

C’est pourquoi le patron de Microsoft a tenu à publier un communiqué pour expliquer que l’opération était purement personnelle et financière. « Je tiens à être clair sur ce sujet pour éviter toute confusion« , prévient Ballmer. « Je suis très enthousiaste au sujet de nos nouveaux produits et du potentiel qu’a notre technologie pour changer la vie des gens, et je reste pleinement engagé avec Microsoft et son succès« , dit-il. Sa décision serait en fait motivée par un changement de fiscalité qui fera passer la taxation des revenus mobiliers de 15 à 20 % en 2011.

Le cours de Microsoft depuis sa création :

Celui d’Apple :

Celui de Google :

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.