Des employés d’eBay ont envoyé des insectes, des araignées pendant plusieurs mois à un couple qui critiquait publiquement la société. L’entreprise a été condamnée par la justice américaine.

La justice américaine a condamné ce 11 janvier 2024 la célèbre entreprise de vente en ligne eBay à une amende de trois millions de dollars pour une campagne de harcèlement. Au menu : cafards, araignées, fœtus de cochon, couronne de fleurs mortuaires, le tout envoyé par la poste américaine, à un couple qui critiquait la société. David et Ina Steiner tenaient une newsletter pour les consommateurs, dans laquelle ils ont à plusieurs reprises émis des reproches à l’encontre d’eBay. Une demi-heure après la publication de l’article, le PDG d’eBay de l’époque, Devin Wenig, a envoyé à un autre cadre supérieur un message disant : « Si vous devez un jour la faire tomber… c’est le moment », selon les documents du tribunal.

La menace a été prise au sérieux par des employés, qui ont lancé une campagne d’intimidation. En plus des nombreux insectes et arachnides envoyés au domicile du couple, ils ont organisé des soirées sur le site web Craigslist, invitant de nombreuses personnes à des rencontres sexuelles chez eux. Jim Baugh, ancien directeur de la sécurité d’eBay, et ses associés, ont également installé un dispositif de repérage GPS sur la voiture du couple.

Ina Steiner a reçu d’étranges messages sur Twitter, ainsi que des dizaines de lettres provenant de groupes de soutiens aux patients atteints du syndrome du côlon irritable, ainsi que du Parti communiste des États-Unis.

Logo eBay. // Source : Wikimedia/CC/Lippincott Studio/Adrian Frutiger (typeface)., montage Numerama
Sept anciens employés ont finalement plaidé coupable des accusations portées dans cette affaire. // Source : Wikimedia

Condamnations en séries chez eBay

En 2021, l’employé d’eBay Philip Cooke a été condamné à 18 mois de prison. L’année suivante, Jim Baugh a été condamné à près de cinq ans de prison. Devin Wenig, qui a quitté ses fonctions en 2019, n’a pas été inculpé dans cette affaire et nie avoir eu connaissance de la campagne de harcèlement.

eBay a finalement été inculpé de plusieurs chefs d’accusation, de harcèlement criminel via des services de communications électroniques, de subornation de témoin et d’entrave à la justice. En plus de payer l’amende, le groupe est tenu de faire appel aux services d’un contrôleur indépendant de la conformité de l’entreprise pendant trois ans. L’entreprise a déclaré le 11 janvier dans un communiqué de presse qu’elle assume la responsabilité de la mauvaise conduite des anciens employés. « La conduite de la société en 2019 était erronée et répréhensible », a déclaré Jamie Iannone, PDG d’eBay, dans le communiqué.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !