Le youtubeur Norman Thavaud a été placé en garde à vue à Paris. Il est interrogé par la brigade de protection des mineurs. Il est accusé de viols et corruption de mineurs sur plusieurs jeunes femmes.

Mise à jour du 6 décembre 2022 : La garde à vue de Norman, qui a commencé lundi 5 décembre, a été prolongée mardi matin, a indiqué le parquet de Paris, cité par l’AFP.

C’est une information de Libération : Norman Thavaud, plus connu sous le pseudonyme de « Norman Fait des Vidéos », a été placé en garde à vue le 5 décembre 2022. Le youtubeur est interrogé dans le cadre d’une enquête pour des faits de viol et corruption de mineurs, selon Libération.

C’est un coup de tonnerre dans le monde de YouTube : Norman est le 3e vidéaste le plus suivi de France, avec près de 12 millions d’abonnés. Il a été l’un des premiers Français à devenir une star sur la plateforme grâce à des vidéos humoristiques publiées sur YouTube dès 2011. Depuis son succès sur Internet, Norman était également devenu la star d’un spectacle humoristique, diffusé notamment sur Amazon Prime.

Une seule victime potentielle s’est exprimée à visage découvert

D’après Libération, qui a confirmé la garde à vue avec le Parquet de Paris, Norman Thavaud est interrogé par la brigade de protection des mineurs. 6 victimes potentielles auraient été interrogées par les forces de police, et l’enquête aurait démarré en janvier 2022, d’après FranceInfo. Les faits dont est accusé Norman concernent plusieurs femmes, certaines mineures au moment des faits. Plusieurs pourraient avoir subi des viols.

Norman // Source : YouTube / Norman Fait Des Vidéos
Norman dans l’une de ses vidéos. // Source : YouTube / Norman Fait Des Vidéos

Pour l’instant, la seule victime à avoir parlé à visage découvert est la Québécoise Maggie Desmarais. Après avoir publié en juillet 2020 un long témoignage sur Instagram avec plusieurs captures d’écran à l’appui, elle avait été interviewée par le média Urbania. Elle avait également indiqué avoir porté plainte.

Maggie racontait avoir été approchée par le youtubeur lorsqu’elle avait 16 ans et lui 30. Norman l’aurait manipulé et lui aurait demandé des photos dénudées d’elle. « Petit à petit, les photos qu’on s’envoyait mutuellement étaient de plus en plus osées », avait raconté à Urbania Maggie Desmarais en 2020. « C’est à partir de là que c’est devenu problématique et qu’il a été de plus en plus insistant et demandant. » Libération précise qu’une confrontation entre Norman Thavaud et Maggie est prévue mardi 6 décembre 2022.

Après son témoignage sur Instagram, Maggie aurait reçu de nombreux témoignages similaires de jeunes femmes. D’après Libération, certaines auraient également subi des viols, dont deux lorsqu’elles étaient mineures.

Son nom évoqué dès les débuts du hashtag #BalanceTonYoutubeur

Les premières rumeurs sur Norman Thavaud remontent à 2018, lorsque Squeezie, un autre Youtubeur très connu en France, avait publié un tweet critiquant certains vidéastes pour leurs pratiques. « Les Youtubeurs […] qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit. »

Le tweet avait donné naissance au hashtag #BalanceTonYoutubeur et de nombreux témoignages de fans manipulées par leurs stars avaient été publiés sur les réseaux sociaux. Le nom de Norman Thavaud avait été régulièrement évoqué sur Twitter à ce moment-là, sans que le youtubeur soit publiquement inquiété. Ce n’est qu’avec le témoignage de Maggie en 2020 que les faits ont de nouveau été mentionnés.

Depuis l’annonce de sa garde à vue, l’agence Webedia a annoncé dans un tweet arrêter leur collaboration. C’est pour l’instant la seule entreprise qui travaillait encore avec Norman Thavaud qui a publiquement coupé les ponts avec le Youtubeur : son spectacle est toujours disponible sur Amazon Prime France.

Si Norman Thavaud est le youtubeur le plus connu à être accusé de corruption de mineurs, il n’est pas le seul. Numerama avait dévoilé en 2020 dans une enquête qu’Experiment Boy aurait profité de sa notoriété pour demander pendant des années des photos nues à de jeunes abonnés mineurs.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.