Les propriétaires de téléphone Android aux États-Unis peuvent désormais télécharger le réseau social de l’ancien président des États-Unis. Une victoire pour Donald Trump, à quelques semaines de la tenue d’élections dans le pays.

Depuis le 13 octobre 2022, les utilisateurs d’Android aux États-Unis peuvent télécharger une nouvelle application : Truth Social, le réseau social de Donald Trump. Ce n’était pas le cas jusque-là : le Play Store de Google avait expliqué, au mois d’août 2022, que le réseau social souffrait de graves problèmes de modération, qui l’empêchaient d’être référencé sur la plateforme.

Truth a semble-t-il fait assez d’efforts dans ce domaine pour que Google consente à l’accueillir sur la plateforme. Quelques semaines avant la tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis, la modération du réseau social va être plus que jamais scrutée.

Truth Social est désormais disponible sur le Play Store, même si seulement les utilisateurs basés aux États-Unis peuvent la télécharger // Source : Capture d'écran Numerama / Play Store
Truth Social est désormais disponible sur le Play Store, même si seulement les utilisateurs basés aux États-Unis peuvent la télécharger // Source : Capture d’écran Numerama / Play Store

Un réseau social « anti-censure »

Truth Social a été créé après l’exclusion de Donald Trump de Twitter, après l’invasion du Capitole par ses supporters en janvier 2021 — une invasion encouragée par Trump et basée sur des fake news remettant en cause les résultats de l’élection présidentielle de 2020. L’ancien président des États-Unis avait très mal pris son éjection du réseau social, et avait annoncé dans la foulée la création de Truth Social, un réseau social « anti-censure », où fake news et mensonges sur les élections pourraient être tenus librement.

Il était donc peu surprenant que les équipes du Play Store trouvent la modération insuffisante sur le réseau social. En août, Google avait ainsi déclaré que « plusieurs violations des règles de base » avaient été remarquées dans l’application, et que « la mise en place de systèmes efficaces de modération du contenu généré par les utilisateurs était une condition […] pour que toute application puisse être sur Google Play ». Il semblerait désormais que les équipes de Truth et celles du Play Store aient trouvé un terrain d’entente.

Devin Nunes, le pdg de TMTG, l’entreprise propriétaire de Truth, a déclaré dans un communiqué de presse que « travailler avec Google avait été un plaisir, et nous sommes heureux qu’ils nous aient aidés à rendre Truth Social accessible à tous les Américains. Aujourd’hui est un jour important dans notre mission pour la préservation de la liberté d’expression en ligne. » Aucun détail sur les moyens accordés à la modération, ni comment cette dernière sera effectuée, n’ont été partagés.

Truth Social est maintenant disponible sur le Play Store // Source : Montage Numerama
Truth Social est maintenant disponible sur le Play Store // Source : Montage Numerama

Malgré les efforts de la plateforme, la modération sur le réseau social risque d’être extrêmement difficile. Le réseau social ne rassemble qu’une fraction des anciens abonnés Twitter de Donald Trump, mais toute une partie de la galaxie complotiste s’y est retrouvée. L’app est ainsi devenue l’un des lieux de rendez-vous des fans de QAnon, une théorie du complot tentaculaire dont les adeptes croient que Donald Trump aurait gagné les élections de 2020, et que les Démocrates américains formeraient une « cabale » pédophile et cannibale.

Les utilisateurs de Truth, même s’ils ne sont pas nombreux, sont de plus extrêmement remontés contre toutes les tentatives de modération. Au mois de juillet, les utilisateurs se sont révoltés contre un filtre « contenu sensible », qui apparaissait sur certaines photos publiées, à priori par erreur. Bien que le filtre pouvait très facilement être supprimé, il a été critiqué avec véhémence et comparé à une forme de « censure » sur le réseau social. On ne peut qu’imaginer ce que de véritables efforts de modération entraineront comme réactions. Pourtant, à quelques semaines de la tenue des élections de mi-mandat, la lutte contre la propagation des fake news est un enjeu très important aux États-Unis, sur Twitter aussi bien que sur Truth Social. Reste à voir ce que cela va donner.