Proton Pass marche dans les pas de ses rivaux en ajoutant une option qui permet de connaitre l’état de ses mots de passe. Ils sont trop faibles ? Trop réutilisés ? Exposés sur Internet ? Privés de double authentification ? Vous connaitrez ainsi vos marges de progression pour faire mieux.

C’est une option que l’on trouve dans plusieurs gestionnaires de mots de passe. Elle s’appelle « Analyse des mots de passe » sur Dashlane, ou bien « Watchtower » sur 1Password. Sur Proton Pass, ce sera donc « Pass Monitor ». L’entreprise helvétique vient en effet de lancer un nouvel outil qui vérifie la qualité des mots de passe.

Avec Pass Monitor, quatre fonctionnalités sont fournies.

Ce que détecte le Pass Monitor dans Proton

La première permet de repérer les mots de passe faibles, qui n’ont pas une complexité et une longueur suffisante pour résister à certaines attaques. De façon générale, tous les codes ayant moins de 8 caractères sont à proscrire. Il vaudrait mieux opter pour le double, ou alors basculer sur les passkeys, considérés comme l’avenir des mots de passe.

La deuxième détecte les mots de passe réutilisés. Une bonne hygiène en matière de sécurité informatique nécessite de choisir des mots de passe unique pour chaque plateforme. L’intérêt ? Si l’une de vos combinaisons se retrouve dans la nature, elle ne pourra pas servir ailleurs. Seul un compte sera en péril. Tout est ainsi bien cloisonné.

proton pass
Proton Pass vous dira là où vos mots de passe pêchent. // Source : Proton

Pour le troisième mécanisme, il s’agit de dire si vous avez omis d’activer la double authentification alors qu’elle est disponible. Là encore, ce système a un mérite : si votre code secret est compromis, il ne pourra pas servir tout de suite. En effet, la connexion au compte requiert un autre code, reçu par SMS ou généré par une application liée à votre téléphone.

Quant à la dernière option, elle s’adresse seulement aux clients Proton Pass Plus et supérieur — c’est-à-dire les abonnements payants. Proton réserve une partie de ses fonctionnalités à sa clientèle acceptant de payer un forfait mensuel, pour le bien de son modèle économique et son activité. Celui lui permet aussi de financer de futurs services.

En l’espèce, il s’agit de surveiller du Dark Web, un endroit du réseau Internet où circulent souvent des bases de données piratées, avec des identifiants et des mots de passe. Ce service agit comme une vigie scannant les bases de données et vérifiant si des correspondances avec vos codes sont trouvées. Si oui, une alerte sera émise.

👉 « Ce n’est pas assez sécurisé » et autres idées reçues sur les gestionnaires de mots de passe

Les meilleurs Gestionnaires de mots de passe

Petit prix

NordPass

NordPass // Source : NordPass
  • Nouveau venu sur le secteur
  • Même groupe que NordVPN
Valeur sûre

1Password

1Password // Source : 1Password
  • Le plus connu et l’un des plus vieux
  • Interface modernisée
Qualité-prix

Dashlane

Dashlane // Source : Dashlane
  • Un gestionnaire français
  • Surveille le dark web
une comparateur meilleur gestionnaire mdp numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !