À peine sorti, le jeu Hogwarts Legacy est déjà détourné par des cybercriminels, que ce soit sur les sites de téléchargement illégaux ou depuis des pages frauduleuses sur Google.

Les hackers criminels ne ratent jamais un évènement. Le jeu Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, sorti le 10 février 2023 et bien parti pour être un best-seller, est déjà détourné pour piéger les gamers. Un premier rapport, publié le 8 février par l’entreprise de cybersécurité Kaspersky, pointe du doigt les nombreux liens de téléchargements illégaux contenant des logiciels malveillant de vols d’identifiants. Ceux qui préfèrent pirater le jeu depuis un forum risquent d’être hackés à leur tour.

« Notre conseil, comme toujours, est d’être prudent et de ne télécharger que des jeux depuis les magasins d’applications officiels, et de ne pas oublier d’utiliser une solution de sécurité fiable », indique Olga Svistunova, experte en sécurité Kaspersky.

Un lien de téléchargement illégal piégé sur un site de torrent. // Source : Kaspersky
Un lien de téléchargement illégal piégé sur un site de torrent. // Source : Kaspersky

Sur J.K. Rowling

La rédaction a reçu le jeu vidéo Hogwarts Legacy pour le tester avant sa sortie. J.K. Rowling n’en est pas à l’origine et n’a pas été impliquée dans sa conception. Nous rejetons la transphobie active de l’autrice, devenue une figure de la lutte anti-trans, qui lui apporte des financements et met en danger la vie des personnes trans.

La société de réseau privé virtuel NordVPN a également remarqué la prolifération de liens frauduleux. La popularité de Hogwarts Legacy « offre aux cybercriminels le moyen idéal de tenter les fans avec de faux liens de téléchargement promettant une version gratuite du jeu. Une fois qu’ils ont cliqué sur ces liens, ils risquent d’infecter leur appareil avec une forme de logiciel malveillant qui peut être utilisé pour les suivre ou voler des données personnelles ».

Des sites clones d’achat du jeu Hogwarts Legacy en tête de Google

Les pirates sont parfois allés directement chercher les gamers en leur envoyant des liens de phishing sous forme d’offre promotionnelle. Quinton Rewiew, un youtubeur américain, a reçu des propositions de partenariat pour tester le jeu. Cette technique est de plus en plus courante pour piéger les propriétaires de comptes populaires sur les réseaux sociaux, dans l’optique de les transformer rapidement en une chaîne de promotion d’arnaques avec une base d’abonnés légitime.

Enfin, des cybercriminels utilisent une technique en vogue : la mise en avant d’une page piégée depuis Google Ads. Des sites clones d’achats du jeu sont référencés en tête du moteur de recherche grâce à la sponsorisation et proposent de télécharger le titre. Dans ce cas-là, vérifiez bien le nom de domaine du site, sinon la seule aventure que vous allez vivre c’est celle pour retrouver votre argent.

une comparateur meilleur gestionnaire mdp numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !