Le fondateur d'Amazon a décidé de se retirer de son poste de CEO, d'ici la fin 2021. Il affirme vouloir se concentrer sur d'autres projets du groupe Amazon, mais aussi des investissements plus personnels, qu'il a détaillés sommairement dans une lettre.

C’est une annonce que l’on n’attendait pas forcément venant du deuxième homme le plus riche du monde. Jeff Bezos vient pourtant de déclarer, dans un email à ses employés rendu public sur le blog officiel d’Amazon mardi 2 février 2021, qu’il allait laisser son poste de CEO d’Amazon pour vaquer à d’autres occupations. Cette transition arrivera au Q3 2021, ce qui devrait correspondre au mois d’octobre 2021.

C’est un homme au nom beaucoup moins connu, Andy Jassy, qui va prendre sa place. Il est actuellement chef des services web du groupe Amazon, qui compte plus d’un million d’employés à travers le monde.

Mais alors, que va faire Jeff Bezos ? Le fondateur de la plateforme de e-commerce est catégorique, il ne « s’agit pas d’un retraite », explique-t-il dans sa lettre. « Être CEO d’Amazon est une grande responsabilité, et c’est très prenant. Quand vous avez de telles responsabilités, il est difficile de se concentrer sur autre chose. »

Jeff Bezos durant une conférence Amazon (2018). // Source : Seattle City Council

Jeff Bezos va se focaliser sur des activités périphériques (et philanthropiques ?)

Le milliardaire va rester « exec chair », ce qui signifie président exécutif d’Amazon, un poste qui lui permettra de «  rester investi dans les initiatives importantes d’Amazon », mais qui, concrètement, l’éloigne grandement des décisions quotidiennes.

Bezos dit d’ailleurs avoir de l’énergie pour se focaliser sur d’autres projets. Il cite notamment d’autres activités périphériques à la plateforme de vente en ligne Amazon :

Bezos mentionne aussi « d‘autres passions », sans donner plus de précisions. « Je n’ai jamais eu autant d’énergie », a-t-il tenu à rassurer. « Je suis ultra passionné par l’impact que ces associations et organisations peuvent avoir. »

Faut-il pour autant y voir un basculement du milliardaire vers un engagement philanthrope plus poussé ? Ces dernières années, Jeff Bezos a en effet commencé à multiplier les annonces de dons et d’investissements ; des décisions qui ont pu être considérées comme tardives et minimes par rapport à ce que d’autres hommes richissimes ont décidé de redistribuer au cours de leur carrière.

En 2018 par exemple, l’AFP ne manquait pas de faire remarquer que les 2 milliards de dollars investis dans le Day 1 Fund faisaient pâle figure par rapport à la fortune de Jeff Bezos, à l’époque estimée à 160 milliards (2 ans plus tard, elle atteignait les 190 milliards).

Partager sur les réseaux sociaux