Apple n'est pas le seul géant de la tech à souffrir à cause de la Chine.

Malgré le lancement de ses nouvelles cartes graphiques équipées de la technologie ray-tracing, Nvidia ne remplira ses objectifs financiers. Dans une note publiée le 28 janvier 2019, le constructeur a annoncé un chiffre d’affaires à la baisse pour le quatrième trimestre de son année fiscale. Alors qu’il devait être de 2,7 milliards de dollars, il ne dépassera pas les 2,2 milliards de dollars (-19 %).

Nvidia cite trois causes susceptibles d’expliquer cette révision : la chute du cours des cryptomonnaies, les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis et des ventes de cartes graphiques RTX inférieures aux attentes.

Nvidia subit aussi la crise en Chine

Nvidia n’est pas le seul constructeur à subir les conséquences de la crise en Chine, Apple ayant déjà cité le pays asiatique pour justifier les ventes en berne de sa dernière gamme de téléphones. Comme les autres, Nvidia pâtit de cette donnée macroéconomique et doit attendre que la situation se résorbe.

En revanche, il peut davantage contrôler les ventes décevantes de ses produits RTX, dont la principale nouveauté se situe dans l’apport du ray-tracing. Hélas, cette technologie n’est pour le moment réservée qu’à un seul jeu — Battlefield V — en attendant une mise à jour pour Shadow of the Tomb Raider et la sortie de Metro Exodus. Tant que le catalogue ne sera pas plus conséquent, les joueurs troqueront difficilement leur carte graphique issue de la génération précédente, largement suffisante pour jouer dans d’excellentes conditions. Pour le coup, Nvidia paie l’excellence de ses GPU équipés de l’architecture Pascal.

« Le quatrième trimestre a été anormalement turbulent et décevant. Mais nous sommes confiants quant à nos stratégies et nos segments en croissance », explique Jensen Huang, fondateur et CEO de Nvidia. Sur le marché du gaming, le salut pourrait venir de la RTX 2060, qui abaisse le prix plancher du ray-tracing, et les dizaines de PC portables équipés d’une carte graphique dernière génération.

Crédit photo de la une : NVIDIA GeForce

Partager sur les réseaux sociaux