Le patron d'Intel a été contraint de démissionner après que le conseil d'administration a appris qu'il avait eu des « relations consenties » avec une employée. Il avait déjà survécu à plusieurs débâcles de l'entreprise.

Brian Krzanich, le PDG d’Intel, a été contraint de démissionner, a annoncé l’entreprise dans un communiqué ce 21 juin 2018. Le CFO Robert Swan a été nommé CEO interim.

«  Intel a récemment été informé du fait que monsieur Krzanich a eu, dans le passé, une relation consentie avec une employée d’Intel. Une investigation interne est en cours et un conseiller externe a établi qu’il s’agissait bien d’une violation de la politique de non-fraternisation d’Intel, qui s’applique à tous les managers  », annonce l’entreprise.

Brian Krzanich d’Intel. Wikimedia Commons/AP Photo

Il était devenu le sixième PDG d’Intel en mai 2013, soit 31 ans après avoir commencé sa carrière dans le groupe. « Sa capacité à résoudre des problèmes avec un esprit ouvert, et d’écouter les besoins des clients, a permis de faire avancer l’entreprise sur le domaine du produit et de la technologie, et a rapporté des milliards de dollars à l’entreprise », relatait sa fiche de présentation, qui a depuis été supprimée du site d’Intel.

En quelques années, le PDG d’Intel a subi plusieurs revers, certains critiquant sa position de « suiveur » qui aurait manqué d’ambition et d’audace pour porter le fabricant mondial de microprocesseurs.

Une heure après l’annonce, le groupe a perdu dans la foulée 1,3 % à l’ouverture de Wall Street.

Investing.com le 21 juin 2018

Partager sur les réseaux sociaux