Des voitures autonomes testées par Google Waymo seront-elles bientôt intégrées au réseau automobile Uber ? Le patron du géant du VTC y est favorable.

Il fut un temps où Uber et Waymo se livraient une bataille judiciaire féroce, sur fond de propriété industrielle. Ce temps est révolu : en début d’année, le géant du VTC et la filiale de Google dans l’automobile autonome ont signé un traité de paix pour cesser les hostilités. Et depuis, on assiste à un réchauffement assez spectaculaire entre les deux groupes : en effet, voilà qu’Uber tend la main à Google.

Lors d’une conférence aux États-Unis, le patron d’Uber s’est dit ouvert à l’idée d’intégrer les voitures autonomes de Google dans son réseau automobile : en clair, si Google donnait son feu vert, des passagers aux États-Unis pourraient monter à bord d’un véhicule autonome expérimental, et le laisser rallier la destination demandée via l’application de mise en contact entre des passagers et des conducteurs.

Dara Khosrowshahi
Dara Khosrowshahi
CC BY-SA École polytechnique – J.Barande

D’après Dara Khosrowshahi, qui a repris en main la destinée d’Uber en août dernier, des discussions à ce sujet existent avec Google pour étudier la faisabilité de cette intégration. Pour le patron d’Uber, Waymo ne devrait pas à avoir à se poser de questions : son service est le plus étendu au monde. Quel serait l’intérêt pour la filiale de la firme de Mountain View s’allier avec un acteur de second rang ?

Il est impossible de dire si ces échanges aboutiront à un partenariat mais chaque partie y trouverait son compte : Waymo en continuant à faire rouler ses véhicules dans diverses situations, Uber en ajoutant une alternative originale à son offre de transport, et en s’attirant une certaine lumière médiatique. À l’heure où la firme fait face à des affaires, ce serait une parenthèse bienvenue.

À plus long terme, le rapprochement entre Waymo et Uber pourrait produire d’autres effets : il ne serait pas inenvisageable qu’Uber, qui mène aussi des tests dans la voiture autonome (ceux-ci sont actuellement suspendus du fait de l’accident mortel survenu en début d’année, mais leur reprise doit survenir d’ici la fin de l’année), s’appuie sur une partie des technologies de Waymo, via un accord ad hoc.

Partager sur les réseaux sociaux